Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La biscotte de Proust

  • Winter dans ton cœur

    J'ai ressorti mes chaussons d'hiver. Oui, le biscotte avait décidé de faire un rangement de printemps la semaine dernière dans le style rangeons les affaires d'hiver et coupons le chauffage. Grand bien nous en a pris puisqu'il faut désormais moins douze ( on n'est pas devenus marseillais pour rien) et qu'il fait un mistral à ne pas sortir un orteil dehors.

    Ça tombe bien, on n'a toujours pas reçu les nouvelles sandales de lapinette. Mais ses nouvelles baskets violettes oui. Violettes oui et elle les kiffe. Don't ask. Si ça se trouve, par les erreurs de colorimétrie de l'internet mondial, à 12 ans, elle s'habillera en cagole. Au moins elle sera bien intégrée à son milieu scolaire. Ahem.

    Ce qui ne sera pas le cas du balisto que je vais finir tel un hipster qu'il tente d'être par le déscolarisee  et buter un vieux riche pour lui payer un précepteur à domicile. Ça lui évitera peut-être de se faire arracher son noeud papillon, don't ask, toute la journée par la brutasse de l'école et le lendemain de se faire déchirer la cornée, l'oeil quoi, par cette même brutasse. Non mais vous comprenez, il n'est pas méchant, il cherche juste à être ami. Alors malgré mes lacunes certaines en sociabilité, faire chier quelqu'un n'a jamais permis de devenir ami avec lui. Mon balisto ne connaissait personne en début d'année, ça ne l'a pas empêché de ne taper personne. Il a joué dans son coin, il a observé, et finalement les enfants sont venus jouer avec lui et maintenant il a un copain. Donc non la brutasse n'est pas méchante, elle est juste débile comme ses parents qui ne lui ont pas appris à ne pas taper. Point barre. 

    Depuis le balisto déteste mettre ses gouttes dans les yeux mais sécher l'école ça l'éclate.

    Je reviens plus tard pour de nouvelles infos passionnantes.

    Tcho les ophely.

  • C'est devenu super compliqué

    de poster sur hautetfort. Je pense bien que je vais continuer par l'envoi de mail sans aucune mise en forme, car la page admin est devenue, ma foi, bien trop perfectionnée pour moi. J'étais déjà d'ailleurs super étonnée de me souvenir de mes codes d'accès. Donc comme le demandait Mimi, je vais bien. Et je sais donc qu'il me reste une lectrice, meilleurs voeux à toi.

    Lire la suite

  • Sans intérêt

    coucou, c'est moi même si ça fait bien longtemps. je ne sais même plus où on en était et depuis j'en ai perdu le courage de mettre des majuscules. ma foi, ce n'est pas bien grave.
    d'ailleurs, "ma foi", c'est une expression qu'il faut savoir maîtriser quand on travaille dans le SFE, et c'est très utile, ça aide beaucoup à se convaincre que "ma foi", on fera avec. Donc du coup, on est plutôt content de travailler. Même si, pour ma part, le schéma le plus murphy s'est imposé : job pas clair et à moitié pourri, paie moisie et ambiance super. Du coup, ben je reste là, parce que mon ancien boulot, celui que j'ai abandonné pour cette reconversion, c'était job pourri, paie ok, ambiance pourrie. Et comme on ne sait jamais si l'herbe est plus verte ailleurs et honnêtement, je suis plutôt contente d'aller bosser, j'écoute ma sérotonine et je reste.
    à part ça, la meuf qui trouve que vraiment la nuit, on voit pas très clair en scooter, c'est moi parce que j'avais juste oublié d'enlever ma visière solaire, fail. Bon c'est-à-dire que je ne m'y fais pas encore au décalage horaire, sans déconner, il fait noir à 19h30 et on n'est pas encore passé en heure d'hiver. A toutes fins utiles, je rappelle que j'ai grandi en Brittonie et quoiqu'on en dise, il ya un réél décalage d'environ 1h sur le lever et le coucher du soleil, 1000 bornes ça n'est pas rien, ils en ont même fait un jeu, oh que je suis drôle.
    Cet article confirme donc que je suis toujours aussi fatiguée le week-end mais que sinon ça va bien.
    Tchô les minots.