Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/07/2015

J'ai découvert qu'il fallait un CAP électricien désormais

Pour pouvoir mettre une suspension à son plafond.
J'achète donc 3 jolies suspensions chez But pour mettre dans ma pièce principale à ce qui correspondrait s'il y avait des murs à une entrée, une cuisine et une salle à manger.
Le Balisto fait la sieste et moi je n'arrive pas à dormir, je me dis, allons-y, attaquons nous à celle-ci : http://www.but.fr/produits/82308/Suspension-FILEAS-Argent...
J'avais eu du mal à la trouver dans le magasin parce qu'elle était vendue dans un tout petit carton. Ah ben, oui, elle est livrée en kit. Avec une notice où il faut avoir fait bac+12 pour la déchiffrer, pire que pour un meuble Cocktail Scandinave, c'est dire. Bref, 1h de montage pour une putain de suspension, je suis prête à passer le master Meccano option pièces en acrylique, et je suis fin prête à la mettre au plafond. Sauf que.
Nouvelles normes électriques, il ne faut plus faire pendouiller un fil de son plafond, je me retrouve donc face à une douille clipsée dans le plafond sans aucun fil. Et évidemment, ma suspension a déjà sa douille qu'il faut relier avec un fil. Pas découragée, je me dis que la douille de suspension va faire déco pour le moment et que je vais utiliser la douille déjà clipsée dans le plafond. J'en profite pour mettre une ampoule à économie d'énergie qui fait se déclipser la putain de douille et le tout s'écrase lamentablement en mille morceaux dans toute ma salle à manger. A 8€ l'ampoule, ça fait un peu iech. Bien sûr, je suis pieds nus (je vis dans le SFE et il fait TRES chaud).
Quelques coups de balayette plus tard, je me penche sur cette putain de douille. je m'aperçois qu'elle était juste "fixée" avec deux petites fiches de merde dans le plafond. J'essaie de la démonter pour voir si je ne peux pas y mettre mon fil de suspension. Je la casse et la réponse est non, on ne peut pas mettre le fil. Pourtant, il y a une étiquette où je peux déchiffrer parmi les crottes de mouche et la colle gluante de l'anti-mouches que normalement, elle est fournie avec une fiche pour suspension, qui évidemment n'est pas là.
J'ai perdu 2h de ma vie, le Balisto dort toujours et j'ai très chaud. Je pars faire plouf dans ma piscine.
Le lendemain dès potron minet, je pars chez mon ami le roi Merlin qui a encore refait tout son magasin, je trouve un vendeur et lui explique mein problem. Il me fourgue 3 douilles à suspension qui sont des petits machins en plastique blanc que je suis censée démonter pour y loger mes fils de suspension, mais remonter et enfin clipser sur mon plafond. La notice tient sur 1cm2 au dos de l'autocollant de prix. Je suis au taquet avec mes tournevis, mes ciseaux. Evidemment, le fil de ma suspension n'est dénudé, ça serait trop simple. Deuxième étape, cette fameuse douille que je dévisse, je dois enfiler un premier bidule sur mon fil de suspension, puis je dois visser mes deux fils de suspension dans les trous de l'autre bidule. Problème, il y a trois trous. Je déchiffre deux symboles : courant alternatif à gauche et le neutre à droite. Bien, je visse mes deux fils sur les 2 trous gauche, je reclipse mes deux bidules ensemble, je visse, je règle la hauteur de ma suspension, je monte sur mon tabouret, je suis sur la pointe des pieds, j'enfonce ma fiche dans le plafond, je visse la suspension sur le fil, je mets l'ampoule, je suis super fière de moi, j'appuie sur l'interrupteur et RIEN.
Bordel. Je change d'ampoule. RIEN. Je vais voir le disjoncteur, il a sauté. Je le remets. Je réappuie sur l'interrupteur, un pouillème de seconde de lumière et le disjoncteur saute.
BORDEL. Je redémonte tout ce que je vient de faire. Et je relis la mini étiquette, il y a un autre symbole : 3 traits donc un rayé au milieu. Bande de bâtards. En fait le fil neutre va dans le trou du milieu, il faut que je décale pour fil bleu sur la droite. Je suis très très patiente, ce matin, je remonte la totalité du bordel, et j'appuie sur l'interrupteur et .... LA LUMIERE FUT.
J'en suis restée tellement baba que ça m'a motivée à monter les deux autres suspensions sans jurer comme une charretier alors qu'à chaque fois je mettais les pièces dans le désordre.
Et je suis bien contente d'avoir acheté des boules en papier à la con pour les enfants, ça au moins, c'est accessible aux presque blondes.
Sur ce, faut que je fasse plouf, j'ai du perdre 10 litres de sueur à faire tout ça.
Tchô les électros.


19/07/2015

J'ai planifié ma future PAX.

Bon, le souci est qu'on a des barres de toit mais qui ne s'adapte pas sur notre voiture, donc primo on les a déménagé pour rien et secundo on les a gardé pour rien puisque visiblement elles ne conviennent qu'à des twingo ou des clio. Conclusion, on peut les garder encore un peu quand la Modus sera HS et qu'on s'achètera une Fiat 500 ou une Micra. Tout ça pour dire que vu le prix exorbitant de la livraison Ikea, on va peut-être se prendre une carte Ikea Family pour avoir 1h de location de camionnette gratos.
J'ai enfin trouvé le courage de faire le plein chez Picard fortement motivée par ma prochaine semaine de célibat avec enfants, où le concept va être *encore* de se farcir le bureau administratif de la mort de WL pour potentiellement inscrire la Lapinette au sport. J'ose espérer que le ping-pong ne soit pas le sport plébiscité par les gamins de 6 ans dans le SFE.
A part ça, la fatigue m'est tombée dessus comme une masse, chute de tension combo power, j'ai quand même trouvé l'énergie de fixer un rideau à la fenêtre du Balisto, il ne reste qu'à en trouver deux fois plus pour fixer les barres de rideau pour la Lapinette et moi-même. Et bien entendu il ne reste plus qu'une semaine de centre aéré avant que les monstroschtroumpfs ne soient encore en vacances. Et la Licorne Rose Invisible et Conchita Banana auront deux fois plus de boulot. La simple idée de dire que je kiffe ces rôles me donne des envies de meurtres de chatons roux pailletés et d'écraser des colonies de poneys arc-en-ciel en leur envoyant des sèche-linge sur la gueule.
Sinon ça va. La prochaine fois, je te parle de cette magnifique phrase du Biscotte : "Si on gagnait 1€ à chaque fois que tu te regardes le ventre, on serait riche".
Tchô les paxous


16/07/2015

Salut les nazes

je peux vous appeler comme ça vu que vous devez être trois à passer encore ici.
Je viens de checker, le dernier article date de fin avril, autant dire la préhistoire.
Donc, pour ceusses qui ne me suivent point sur fb, il s'en est passé des trucs depuis.
#mavidetudiante c'est fini. An'effet, j'ai passé le diplôme avec succès plus ou moins sans brio mais l'important n'est-il pas d'arriver au but ? J'ai donc torché des derniers dossiers et comme prévu, je pense que le jury les a à peine lu puisqu'à l'oral ils m'ont bassiné uniquement sur ma radiation et mon parcours chaotique. Poker face power, ils m'ont mis la moyenne, pas plus pas moins et je n'en demandais pas tant. Idem pour l'oral mémoire où j'ai perdu tous mes moyens face à des gens obtus et têtus. Bref, sinon j'ai plutôt bien carburé aux écrits qui ont eu lieu juste après ...
#passiondéménagement . Cet épisode de ma vie mériterait un bouquin à lui entier mais restons concis, on y est arrivés. Comme des branquignolles, mais on y est arrivés. Les travaux dans l'appart vide commence la semaine prochaine, on se fait bien baiser par l'assureur, mais on s'en fiche, on veut se débarrasser de ce fucking appart. Bon, le départ n'a été vraiment définitif que le we dernier après la remise des diplômes quand on chargé la bagnole comme des touaregs pour faire le vide.
#passionautoroute On s'est donc retapé l'A/R IDF-SFE une nouvelle fois en voiture. Et je peux confirmer qu'il est donc impossible de trouver un hôtel à 3h du matin sur l'A6 la nuit du 14 au 15 juillet. Résultat, j'ai dormi 2h dans une pelouse de parking relais APRR et le Biscotte le frein à main dans le dos. Bordel, j'ai passé l'âge pour ces conneries, 5 jours plus tard, je ne suis qu'à 9 de tension et je viens juste de récupérer un taux d'alcool nul et ma première nuit de sommeil potable. Malgré cela, la médecine du travail m'a déclarée apte à condition de retrouver mon fucking carnet de santé que je sais avoir sorti d'un carton mais forcément aucune idée de savoir où je l'ai entreposé.
#passionchômage c'est fini aussi donc. Enfin ce sera fini fin août quand je commencerai mon nouveau taf trouvé en une semaine. Comme dirait le Biscotte, tu nous fais chier, t'as toujours trouvé un taf dans la semaine. Malheureusement, la compétence réussir ses entretiens d'embauche n'est pas forcément utile au quotidien, mais je sais que je la possède quelque soit le taf, me voilà bien.
En conclusion, "changer de vie" n'est pas encore réellement concret. Il reste encore des cartons, j'ai revu les villageois et les bidochons il y a moins d'une semaine, le temps passe à une allure de folaïe grâce aux génialissimes démarches administratives ancestrales de la mairie de Wisteria Lane (WL pour la suite, ouais je sais, c'est pas original) qui carbure toujours aux enveloppes et pigeons voyageurs et qui participe certainement à 42% de la destruction mondiale de forêt amazonienne au vu de la quantité de paperasse identique que l'on doit fournir pour chaque micro-service utilisé dans cette ville multiplié par le nombre d'enfants et l'âge du capitaine.
#passionshopping entre ikea et leroy merlin sont donc des attractions très distrayantes dans cette chaleur. J'ai quand même pris le temps d'aller m'acheter un pantacourt chez kiabi n'étant pas trop fan de l'étalage de cuissot blanc et graisseux en short. A part ça, je surfe sur les sites d'ameublement pour regarder les suspensions en attendant d'avoir un conjoint motivé pour aller acheter une armoire à fringues dernier meuble indispensable au rangement des derniers cartons. Ah si, il me faudrait une 6ème Billy, dire que j'ai hésité à emporter les 5 autres, ahahah ...
A bientôt pour de nouvelles aventures.
Tchô les juillettistes.