Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Douce violence

    Ca faisait longtemps que je le murissais dans ma tête l'article précédent.

    Encore plus quand Barack Obama nous a rassuré sur l'existence, la viabilité et la santé de Mabroukh.

    Je savais qu'il allait alors falloir le dire aux gens.

    Les gens. Ces inconnus.

    Les autres, ils étaient déjà au courant. Les autres, ce sont ceux qui de toute façon sont là à chaque coup du sort. Ceux qui de toute façon et quoiqu'il se passe seront au courant.

    Puis y a les gens, les employeurs, les employés, les gens avec qui on bosse, les gens qu'on croisent, la famille moins proche, etc ...

    Et déjà avec mon ange, j'avais qu'une seule envie. La garder pour nous au chaud et attendre sa naissance.

    Mais le problème de la grossesse, c'est que ça se voit.

    Alors les gens s'approprient un évènement qui n'est pas le leur, ils font leur pronostic, leurs commentaires, leurs jugements.

    Si je pouvais rester chez moi pendant 6 mois à couver mon Mabroukh sous ma couette, à ne parler de lui qu'avec ceux que j'ai envie, à ne sortir que pour le balader, l'emmener à la piscine, et lui coudre ou tricoter des vêtements ...

    L'article précédent fut très violent à sortir finalement, mais de toute façon demain, va falloir le dire au patron, c'est la loi. :-(

  • Tu crois vraiment ?

    Depuis que mon ange est partie, la phrase fétiche des gens qui ne savent pas quoi dire (de toute façon personne ne sait quoi dire), la question que tout le monde m'a posée, l'affirmation de certains, c'est :

    Ben tu vas en refaire un autre bientôt non ?

    Genre.

    Un bébé remplace un autre.

    Genre, je n'ai pas eu suffisamment de nausées, vomissements, constipations, diarrhées, chutes de tension hypostatiques, pertes de qi, refus de laisser une place assise parce que ça ne se voit pas, pantalons qui ne ferment pas mais pantalons de grossesse trop larges, kilos qui viennent trop vite, employeurs chiants, fatigue, jambes lourdes, migraines ophtalmiques à cause des yeux secs, nichons plus gros que des obus, qui ballottent dès qu'on trottine, qui font super mal dès qu'il fait un peu trop froid, pleurs pour rien, peurs pour rien, t-shirts trop serrés qui écrasent le bidon, coups de pied dans les côtes, coups de poing dans les intestins, pets disgracieux, démarche de baleineau, souffle d'asthmatique dernier degré, les côtes qui craquent en s'élargissant, le poids sur les hanches, aigreurs d'estomac, rototos toxiques à tuer toutes les mouches à 2km à la ronde, mal de dos, sciatique qui lance, perte du bouchon muqueux tout dégueu, contractions de Braston-Hicks, vraies contractions à l'ocytocine, éventrage, vomissements de la péridurale, fatigue, douleurs, fatigue, vergetures, corps flasque, etc ... et j'en oublie ...

    Genre je suis masochiste.

    Genre je n'ai pas assez souffert.

    Genre la grossesse, c'est plaisant.

    Facile à dire, hein.

     

     

     

     

    DSCN2715.JPG

    Ce n'est pas pour ça que je n'ai pas rempilé.

    Craquinou ou Craquinette, il s'appelle Mabroukh.

    (Les références télévisuelles des gens m'affligent)

    (Mabroukh, ça veut dire félicitations en arabe)

    (Gunther ou Gudrun, c'était déjà pris)

    (Mabroukh fait 7 cm, il va bien et il est super beau)

  • Twist in my sobriety

     


    Découvrez Tanita Tikaram!

     

    Hier soir, j'étais chafouine. Les Chiffres et les Lettres m'annonçait que je ne recevrais pas mes méthodes Assimil, mon lecteur mp3 et mon jeu de société avant mi février 2009 et uniquement si diffusion de l'émission. Bon je le savais déjà, ils étaient pas obligés de me le rappeler.

    Ensuite, Biscotte a décidé de me pourrir la nuit. Aller se coucher à pas d'heure et pour s'endormir, m'utiliser comme doudou en me gratouillant les fesses. Ben quand tu dors bien profondément, le réveil est rude.
    Ce matin, encore plus. Puis quand j'ai vu tous ces gens dépressifs qui allaient à Paris, je me suis dit qu'ils étaient bien bêtes. Ca ne fait que 4 jours que je vois la Tour Eiffel à travers la fenêtre du métro, et franchement j'adore ça. Ca te rappelle qu'il y a des choses immuables qui sont là pour veiller sur toi. Je suis très métaphorique le matin.

    Puis, j'ai revu cette fille qui m'ignore superbement depuis que j'ai perdu mon ange. Ca m'a tout chagriné que ce genre de choses me fassent encore mal. Alors j'ai décidé de l'ignorer à mon tour pour donner l'opportunité à mon ptit cerveau de se concentrer sur des pensées positives.

    Sur ce, j'ai ouvert mon Google Reader.
    Et j'ai découvert que j'avais gagné chez A z z e d.
    Mon ptit cerveau avait donc trouvé une pensée positive. C'était cool. J'ai averti le Biscotte.
    J'en étais encore à soûler mon voisin avec mon cadal, que j'ai reçu un mail de MH.
    J'avais gagné aussi !!!

    Là, mon cerveau rabat-joie m'a signalé que ce n'était pas deux impédancemètres qui allaient combler ma tristesse. On peut huer bien fort mon cerveau. Tout petit bonheur, aussi consumériste soit-il, est bon à prendre en ces temps agités, non mais.

    Puis j'ai reçu un mail de la bienfaitrice en impédancemètre qui bosse juste dans la rue où je me situe ces temps-ci, et j'ai pu aller chercher mes cadeaux.

    J'ai donc fait un banco pour vérifier si j'avais vraiment de la chance, ben non, faut pas exagérer.

    Puis j'ai rencontré quelqu'un de totalement extérieur qui m'a dit que j'étais embauchée dans la boîte où j'avais passé 2 entretiens y a 2 mois. Mega lol. Là où ça devient drôle, c'est que la boîte ne m'a jamais re-contactée, on n'a jamais discuté de sous ni de choses pratiques, et ils annoncent à leur fournisseur qu'ils m'ont embauchée. J'aime être de la marchandise ...

    Puis à force d'ignorer la fille plus haut (celle qui m'ignorait), je ne sais pas ce qui lui est passé par la tête mais elle est venue me voir pour savoir comment j'allais, la vie tout ça. En 20 minutes, on était redevenus copines. J'ai beau me dire que c'était de la timidité de sa part parce que mon cas n'est pas facile, je me dis quand même que c'est moi qui suis chagrinée à chaque fois. Et c'est pas cool.

    Alors je suis repartie, fatiguée d'une journée mouvementée, mes deux balances sur l'épaule dans le métro bondé, rejoindre mon Biscotte pour prendre le train et rentrer dans notre home sweet home.

    Bilan : 56,9 kgs et 26,5% de masse graisseuse (doit etre compris entre 20 et 32% pour une fille de mon âge) pour moi.
    Le Biscotte m'interdit formellement de dévoiler ses informations personnelles, tant il est vexé que lui, sa marge de masse graisseuse doit être comprise entre 15% et 22%. Sachez juste qu'il s'est mis au régime tout seul depuis 3 jours, qu'il a perdu 2 kilos selon lui (ça doit être la méthode coué) mais qu'il a bien reniflé MES pâtes à la carbo avant de me les servir et de se contenter de ses pâtes à la tomate ce soir.

    Pour le reste, c'est là http://www.tanita.fr/produits/consumer/innerscan/produits_fr.htm et sachez que je n'ai pas encore assez potassé la notice pour comprendre comment afficher ma masse osseuse et mon taux de masse hydrique, mais ça ne saurait tarder.

    BC571.jpg Elle est classe non ?

    (La deuxième balance va remplacer la vieille balance mécanique à tarage manuel des années 60 que ma mère conserve précieusement en admettant les plus ou moins 5 kilos d'erreur qu'elle peut avoir, ouais 5 kilos !!!)