Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ca balance

Hier, comme vous avez pu le constater assez facilement, j'étais dans une forme olympique. Est arrivé un moment de la journée où j'ai voulu taper virtuellement sur un blog de fille et sur l'auteure qu'après mûre réflexion je qualifierais d'idiote notoire (et ça se prétend journaliste, de là à s'interroger sur la qualité de la presse française, il y a moyen de se tirer une balle vite fait). J'ai écrit l'article, et puis je me suis dit "A quoi bon ?" tant le sujet pouvait être débattu et surtout me touchait beaucoup trop, alors j'ai simplement noté ce blog dans un coin de ma tête comme un repère de poule sans cervelle à ne plus jamais y mettre un clic de souris.

Alors aujourd'hui, comme les esprits tourmentés se sont un peu calmés, on va quand même taper sur du blog de fille mais plutôt dans la catégorie "j'ai oublié mon cerveau en m'achetant des chaussures" ou "comment les mathématiques ne sont pas amies-amies avec les consuméristes fashionistas".

Que j'essplique mon propos.

Tout partait d'une requête assez simple de ma part : Comment bloquer un escarpin par le talon pour ne pas qu'il se fasse la malle à chaque pas ? Surtout quand on porte des mi-bas en voile qui rendent le pied très très glissant dans la chaussure.

Comme on le constatera aisément, je m'efforce d'avoir des préoccupations à la hauteur de mes contemporaines juste pour essayer d'avoir moins le cafard.

Grâce à mon ami Google, je suis d'abord tombé en pâmoison devant cette discussion ma foi fort instructive où j'ai appris que j'allais me faire violer ou que j'étais prostituée (ou les deux, va savoir) ou que je n'avais pas un boulot très fatigant (tout est discutable).

Puis, j'ai atterri sur le blog ô combien célèbre et vénéré du Délit, ce qui aura au moins eu le mérite d'éclairer ma journée d'un rire étouffé par ma toux persistante. Passée outre le ton de commisération du "je vais t'apprendre à t'habiller, pauvre petite" car visiblement certaines aiment à se faire materner, mon esprit technique n'a pu s'empêcher de tiquer sur la théorie.

Petit résumé (pour les faineants qui n'auraient pas cliqué sur le lien, ça vaut bien la peine que Ducros il se décarcasse) : "Par exemple si les talons les plus hauts que vous supportez dans la boutique sont de 10 centimètres, votre hauteur de soirée sera 8 centimètres et votre hauteur idéale pour le quotidien 5 centimètres."

Sachant que on ne vend pour ainsi dire pas de chaussures à talons supérieurs à 12 cm (semelle compensée déduite) car morphologiquement aucun pied humain féminin n'est capable de supporter le degré de pente sans se casser la margoulette, on peut en déduire que la hauteur maximale de journée conseillée par le Délit n'excède jamais 6 cm, et la hauteur maximale de soirée est de 10 cm.

1. TALONESCARPINSARENZA.JPG Sachant que sur Sarenza qui force est de le constater devient LA référence en terme de ventes de chaussures, seulement 31% des escarpins rentrent dans la catégorie chaussures de journée.

2. Il existe autant de journées que de soirée sur le calendrier, mais au sens Délit, je déduis qu'il y a 4 à 5 journées de travail par semaine par opposition à 2 à 3 soirées par semaine (hormis si on est une clubbeuse addict évidemment)

3. la fille lambda possèderait donc deux fois plus de chaussures de soirée que de chaussures de journées alors qu'elle passe deux fois plus de temps en journée que en soirée, la fille lambda n'est pas très logique

4. la fille lambda se balade la journée avec toujours les mêmes chaussures qu'elle use jusqu'à la corde mais arbore des chaussures éclatantes le soir alors qu'il fait noir

5. au choix, on nous prend pour des billes OU le Délit est subventionné pour l'achat de ballerines et autres pataugas pour faire baisser la prostitution dans nos rues

6. le Délit est donc de droite vagale

AH BEN BRAVO.

Commentaires

  • OMG ! Je viens de découvrir qu'il existait un lieu où on apprenait comment sh'biller pour aller picninquer ou duoi mettre pour voyager en train ! Plus jamais je ne pourrais m'ennuyer au boulot, je tiens là une source inépuisable d'ébahissement.

  • Dis, mais est-ce que t'as quand même fini par trouver une solution à ton problème??

    tu devrais acheter les trucs anti-glissants pour les tiroirs du suédois.. ;p

  • @Titi : suis ravie de t'avoir indiqué le Chemin ;-)

    @Gingko : ben non j'ai toujours pas de solution :(
    c'est quoi tes trucs de tiroir ? (chui sûre que c'est même pas un truc qui se met dans une chaussure !)

  • ben jusqu'à présent nan, mais tu peux innover..

    c'est un film en plastoque assez épais que tu mets au fond de ton tiroir pour éviter que tout se fasse la malle quand tu ouvres ledit tiroir..

  • Je sens le truc générateur d'ampoules bien chiantes ... ;-)

  • ça existe version chaussures aussi, les trucs anti-glisse-au-fond-de-la-chaussure.
    Je m'en vais maintenant cliquer sur le lien, mais j'ai peur...

  • @Mimi : alors, c'est chouette comme lien hein ;-)

  • Waouh. Comme tu dis.
    Il faut en avoir du temps, pour réfléchir à tout ça, hein...!
    Décidément les "blogs de filles", j'y arrive pas.
    Perso je ne suis pas en pataugas, mais pas bien haut perché non plus, mon genou refuse et puis je piétine toute la journée. Mais pas à plat non plus, parce que c'est mon inflamation du talon qui ne veut pas !
    Bon en fait le mieux pour moi c'est d'être dans l'eau, en apesanteur quoi. ^^

  • Ouais c'est chouette la flotte, mais les laptop supportent mal ;-)

  • Les cahiers d'élèves et les craies du tableau noir non plus, en fait ! ^^

Les commentaires sont fermés.