Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le printemps fait réfléchir

A défaut d'agir.

J'avais quelque peu perdu cette sensibilité éhontée qui me faisait m'indigner puissamment sur de nombreux sujets, énervement attribué à un état second dû à la présence de l'EBO, mais force est de constater qu'après avoir larvé une semaine dans des contrées fort froides eu égard à leur réputation mais néanmoins ensoleillées, mon seuil de contrariété vient d'exploser en vol depuis mon retour dans ces contrées printanières à la température agréable mais à l'ensoleillement aléatoire.



1. Plus on monte au nord, plus il fait chaud. C'est quoi ce bordel ? Ce matin, en faisant 20 km vers le nord, j'ai pris 9° de plus dans l'atmosphère. Tout fout le camp.

2. Quand le printemps arrive, les stations-services sont pleines de kéké-konkon qui font la queue comme des cuculs pour aller laver leur caisse, et te font chier quand toi tu regonfles ton pneu comme tous les deux jours. Songer à changer mon pneu, heureux que j'en ai trois.



3. La quête du maillot de bain estival semble être totalement compromise suite à mon essayage de 14 modèles au Printemps me renvoyant dans la lumière blafarde d'une cabine d'essayage l'intime conviction que je ferais mieux de passer mon été en djellabah histoire de cacher ce corps difforme.



4. D'ailleurs je voudrais un corps à la Jennifer Aniston, mais je garde mes nichons. Ceux qui répondront qu'en fait je souhaite un corps de nullipare dompté par le sport auront tout à fait raison. C'est ce que j'avais y a 10 ans et je ne m'en plaignais pas, hormis les nichons, tout change.



5. D'ailleurs Le Mytho, c'est un film très très bien et très cool comme je les aime. A la différence des femmes du 6ème étage, très bien, mignon mais va falloir m'expliquer comment on peut croire 5 minutes au regard de morue inexpressive de l'actrice espagnole dont Luchini tombe amoureux, et ça par contre j'imagine sans peine ses désirs libidineux de vieil homme rondouillet qui ne vaut plus grandchose. A la différence aussi du discours d'un roi qui m'a donné l'impression d'avoir fait ma bonne action de cours d'histoire/anglais de seconde, un film qui n'en est pas un au regard de la minceur scénaristique pire qu'un film de Nicolas Cage, un film qui aurait du rester une pièce de théâtre avec d'excellents acteurs, au lieu d'une performance d'acteurs certes très réussie mais très chiante sur toile blanche.



6. Je noterais aussi qu'il faut arrêter d'essayer de croire qu'on peut manger près d'un cinéma. Au début je croyais que c'était parce que j'étais devenue une snobinarde banlieusarde qui ne supporte pas de se retrouver dans un buffet à volonté sino-japonisant à 23€ dans un hangar de fin fond de zone commerciale aubagnaise, mais depuis que j'ai vu des rats s'échapper de la cuisine d'un paradis du fruit tenu par deux indiens qui ne parlent pas français, tout ça en plein milieu d'un centre commercial de banlieue parisienne, je crois que je vais me contenter de chez moi ou du Quick Do, qui, eux, ont une politique d'hygiène généralisée malgré ce qu'on peut en dire.



7. A noter aussi qu'il faut fuir les castorama, les magasins où il n'y a rien de ce qu'il te faut, où on te balade dans tout le magasin parce que personne ne sait où sont rangées les choses et où il n'y a aucune caisse spéciale handicapés et femmes enceintes, mais que des vieux dont la politesse n'a d'égard que leur odeur.



8. Plus je grossis, plus mon seuil de tolérance envers les bébés peu obéissants de presque deux ans s'amenuise, et plus le seuil de tolérance du Biscotte envers les bébés peu obéissants de presque deux ans et envers les femmes enceintes s'amenuise. Je pense que ça va bientôt être la guerre nucléaire, un peu plus à l'ouest que prévu.



9. Plus le temps avance, plus je n'ai aucune patience envers les sups de cons et les manne à d'jeures qui trouvent ça "dommage" que les clients potentiels refusent même de me rencontrer parce que je suis en temps partiel. D'ici à ce qu'on arrive au dommage qu'on n'arrive pas à te placer parce que t'es une femme, il n'y a qu'un pas. On préfère donc rester entre couilles molles dans l'informatique histoire de rester dans son incompétence crasse et ne pas risquer de progresser par l'échange constructif de différents points de vue.


Et, de là à imaginer qu'il serait plus facile de m'avoir laissé à ma place où à quantité de travail et salaire égal, je facture moins de temps grâce à mon temps partiel qu'une ressource testostéronée, et envoyer cette même ressource faire le job réclamé à une couille molle, plutôt que me payer à rien foutre et garder cette couille molle être moins rentable que moi, je n'y crois plus, laissez-moi agoniser en paix.



10. Pour finir, je viens donc de décider que la Lapinette suivra la carte scolaire suite à la lecture pour une fois et en totalité l'article ET les commentaires sur le blog d'une caroline influente. Et comme l'écriture a du bon, je ne lâcherais plus qu'un "pauvres gens" à l'attention de tous ces bouseux qui se froissent leurs deux neurones à essayer de gruger un système qu'ils ont réclamé, et à vouloir faire faire 14 options langues à leurs minots pour qu'ils finissent scribouillards de powerpoint dans une boîte hyper-branchée de la Kapital, et à se persuader que ce sont les minots qui veulent faire tout ça non pas bien entendu parce que leurs géniteurs leur ont lobotomisé le cerveau depuis leur plus tendre enfance mais parce que c'est bien connu l'adolescent est un être assoiffé de connaissance et d'érudition et qu'il pense déjà à son futur avenir professionnel. On leur a dit aussi qu'on n'utilisait peut-être qu'un petit pourcent de ce qu'on a appris en cours à l'école dans le quotidien d'un adulte, et que l'éducation ça se fait en société, en famille, au contact des autres, dans les clubs de sport, dans les jardins publics, à la queue d'une caisse de supermarché, dans un wagon de tgv, etc ??? Non, hein ? Elitisme égoïste puant, quand tu nous tiens.



Sur ce, je vous laisse cogiter, je reviendrais bien m'énerver ici de temps en temps, quand le temps me reviendra, que l'humeur se fera moins maussade, que le sommeil se fera plus lourd, et que j'aurais accès à la plate-forme d'administration d'hautetfort pour ne plus vous infliger de la typographie non justifiée qui pique les yeux.



Tchô les crotales.




Commentaires

  • Cool : des news, allez, en vrac

    le discours d'un roi est super!

    le seul truc sympas (pour un mec) dans le mytho : c'est que toutes les actrices ont oublié de mettre un soutif
    ok, on rigole un peu néanmoins

    pour ton pneu, va le changer ou le faire réparer : le gonfler tous les 2 jours... nan, mais je te jure!

    si, on peut manger près d'un ciné, mais on ne peut pas manger tout court dans "un paradis du fruit", à la rigueur bore un coup et encore

  • Ha ha ! On a lu le même article !! Que je n'ai pas commenté vu que j'avais juste envie de traiter tout le monde de gros faux-cul d'hypocrite (pléonasme...) Bordel c'était N'IMPORTE QUOI !!!
    Sinon, on va se marier cinématographiquement parlant, j'ai pensé pareil du Lucchini (pouah) et du Colin Firth (Graougraou mais film niaiseux...)

  • Ah j'aime bien quand tu t'énerves. Tu dis tellement de choses que je voudrais dire..

    j'ai beaucoup aimé le point 8 (va comprendre pourquoi). Sauf que je ne grossis pas. Enfin j'espère pas. Mais je ne vais pas te rassurer, en se rapprochant des 3 ans, c'est encore pire. Et c'est le bonheur absolu quand c'est en stéréo.

    J'ai beaucoup apprécié le vocabulaire du point 9.

    Quant au point 10, j'ai zappé l'article. Pas le temps de lire son roman pis ça me concerne pas.

    Allez, viens maugréer plus souvent.

  • pour le 3 : je les ai commandé mes maillots de pour cet été, résultat je les ai essayés chez moi tranquille. Je suis toujours aussi grosse et immonde dedans (et je rappelle que je n'ai moi aucun excuse inside the bide) mais au moins j'ai mon miroir amincissant qui limite les dégats et un troll et un lémurien amoureux qui me regardaient comme si j'étais belle. Ca remonte suffisament le moral pour compenser l'essayage.
    pour le 10 : j'ai lu uniquement l'article et je me suis déjà énervée toute seule mais je crains que ça ne vaille pas le coup que je développe (et en plus, perso, je suis contre la carte scolaire SAUF qu'étant donné que les parents tiennent absolument que leur progéniture soit dans la meilleure classe/pas avec les bouseux (qui sont toujours les autres vous aurez remarqué) c'est encore pire sans... de toute façon, m'en fout je suis pas concernée, je veux pas que le lémurien grandisse et devienne un ado boutonneux, il restera toujours un bébé, j'ai décidé).

    Pour le reste youpi que tu sois revenue et des bisous parceque ça ne peut pas faire de mal (à l'EBO aussi... t'es sure que tu veux pas l'appeler comme ça en vrai ? je trouve ça chouette comme nom)

  • La djelaba c'est très sexy... Si, Si...

  • @cd : TU as validé le paradis du fruit, j't'en veux à mort :P

    @Oceane : dans mes bras, petite fée :)

    @Gingko : argh me parle pas de la stéréo, j'angoisse déjà :(

    @Titi : nan l'EBO va devoir devenir un FBO le mois prochain, puis un BBO au dernier trimestre. Puis IRL on l'appelle Geronimo en fait.

    @Juliette : oui mais la mienne elle donne extrêmement chaud et en plus c'est un peu encombrant en déplacement !

Les commentaires sont fermés.