Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Couture pré-estivale

Depuis le temps que je disais que je faisais de la couture, je vois que personne ne s'est inquiété du résultat. Et non ce n'était pas des rideaux. Quoique ceux de Lapinette sont terminés, pour info le thermocollant pour les ourlets, c'est de la m**** et ça ne marche absolument pas sur les rideaux en tissu occultant du roi Merlin, à fer doux, le tissu ne tient même pas la marque, à fer chaud, il crame. J'ai donc gentiment piqué mes deux ourlets et au moins je suis sûre que ça tient. Ce qui m'a fait remarqué qu'en général, pour la couture, j'utilise toujours les mêmes couleurs de fil. A part à mes débuts où je me suis fait des délires en rose et bordeau, depuis j'alterne entre les fils blancs, noirs, gris et chocolat. Je suis finalement assez conventionnelle comme fille.

Et pour ne pas déroger à la tradition, j'ai donc cousu une petite robe modèle easy burda fashion téléchargeable gratuitement sur l'internet mondial (va chercher bonheur) et un sac pour l'accompagner, patron emprunté à un petit bout de fil, tout ça pour l'anniversaire d'une petite vieille de 32 ans, hinhin.

J'ai du mettre moins d'un mois pour la robe en prenant mon temps, et j'ai réalisé le sac sur deux jours, en comptant les allers-retours à prout-prout land où mon premier thermocollant acheté était du thermocollant de réparation et que le mot vlieseline, ils connaissent pas et voulaient m'envoyer à saint-pierre soit l'équivalent de l'autre bout du monde à partir du village.

Mais en fouillant bien, j'ai trouvé un peu de vlieseline dans ce magasin, et je dois dire que je suis totalement fan de ce truc, tellement c'est facile à utiliser puis à coudre.

Les tissus de la robe proviennent de Stop Tissus, bd de belleville, magasin que je ne recommande pas étant donné qu'il se trouve encore plus loin que le fin fond du monde dans une région inatteignable et ingarable et qu'on ne trouve du tissu potable qu'une fois sur dix, le reste étant moche ou un mélange immonde de polyester et de coton, de toute façon tu ne connaîtras jamais la composition de ton tissu là bas, tu devines au toucher.

Le tissu vichy provient des coupons de Saint-Pierre, lieu chaudement recommandé, le bouton et le ruban sont des chutes d'anciennes fringues parties à droite et à gauche et ptêtre même derrière.

Après, les mots, le choc des photos et du non-repassage.

IMG_0243.JPG

IMG_0242.JPG

Et ce qui est facile de faire les surprises à des gens naïfs, c'est que tu peux leur demander leur tour de poitrine entre la poire et le fromage et ils se doutent de rien, trop fastoche.

(Evidemment que le suppôt de satan a déjà décousu le ruban du sac *soupir*)

Tchô les biaisés.

Commentaires

  • Wouaouh, bluffée je suis !
    Moi qui excelle dans les bracelets brésiliens, et aussi euuuuh... bah c'est tout.
    C'est très choli dis donc.

  • la robe est très jolie!
    et le sac, ben disons, que je me spécialise dans la destruction de ceux-ci ces derniers temps :-p

  • @mimi : merchi mademoiselle :)

    @cd : t'as pas encore pété la robe à la désaper ? :P

  • Ça lui va divinement, à la petite vieille !

  • rappelle moi qui est la plus vieille ? ;-)

Les commentaires sont fermés.