Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Je pourrais

partir comme une voleuse, et ne rien dire.

Ce n'est pas l'envie qui m'en manque, puisque je n'ai rien à dire ou rien que j'estime utile d'être dit.

J'ai déjà pris mon 1/2 atarax, je n'ai pas fait mon sac, ni celui de la Lapinette (elle m'en a empêché), ni celui de Biscotte que j'ai décidé de ne pas faire, chacun son bordel.

Je reviendrais sûrement quand je saurais dire merci aux petits messages attentionnés, que mon esprit sera moins confus, déchiré entre l'irrémédiable envie de tenir la main de ma Lapinette tout le temps et l'obligation de me soumettre au bistouri, à l'atarax et à la morphine.

C'est nul, j'avais prévenu.

Mais faut plus rien me demander, faut m'oublier dans mon coin.

(J'hésite vraiment à couper les commentaires de cet article immonde, mais je vous connais, bande de poilus, vous seriez capable de commenter celui d'avant qui n'a rien à voir, ingrats).

Commentaires

  • Je t'envoie plein de courage et je pense fort à toi demain.

  • ohhhh alors c'est parti? Je retourne vite à ma couture alors! envoie-nous vite vite de bonnes nouvelles! que tout se passe bien, que tu récupères vite et bienvenue à ta bout de choute!

  • Ingrate toi-même :p

  • Je pensais à toi. Bon courage :)

  • Une pensée pour vous...:)

  • bon alors maintenant, vous devez être plus nombreux d'un membre dans la famille alors je pense bien à vous 4

  • Bienvenue au pitchoun :-)

  • Ouiiiiiiiii! Bienvenue au p'tit bonhomme! :)

  • Pleins de pensées pour vous, et pour toi plus spécialement...

  • Je me relis et me demande pourquoi j'ai mis bout de chou au féminin??? Il devait être très tard...

  • Merci à tous pour ces messages.

Les commentaires sont fermés.