Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Je me pose

    http://labiscottedeproust.hautetfort.com/media/01/00/3025796625.jpg

    et je regarde l'étendue des dégats. Est-ce qu'un jour, je pourrais sortir de mon lit sans devoir glisser jusqu'au pied ?

    J'ai déjà débarrassé le côté du Biscotte depuis la vente de la big armoire à fringues pas pratique et le montage des nouvelles Billy (pratique pour connaître la longueur du mur = 4 Billy larges + des brouettes = env 3,5m) (on va finir par mesurer tout l'appart en Billy si ça continue, bref).


    Si je regarde en face de mon lit, le bilan n'est pas plus brillant, ça consiste en un amas de fringues sales ou presque sales, et des trucs d'eje dont je ne sais pas quoi faire.

    En une heure de réveil aujourd'hui, j'ai réussi à ramasser ce qui traînait par terre, ce qui ne veut pas dire appart rangé. Ca me déprime. Est-ce qu'il y a vraiment des gens qui arrivent à avoir des emplacements pour tout ? Est-ce que le rangement ça ne consiste vraiment qu'à trouver une place pour pas que ça traîne sans aucune logique de catégorisation ? Est-ce qu'avoir un appartement, ça signifie vivre dans un tetris perpétuel ?


    Est-ce que je n'ai pas eu une semaine trop fatigante ? Est-ce que je n'ai pas trop d'horaires de merde dans mon stage ? Est-ce que le fond du problème n'est pas que je découvre que tout n'est pas rose dans ce stage et que les "premières remarques" commencent doucement à fleurir ? Bon évidemment, ça n'est pas violent, mais c'est toujours pareil et c'est gavant. Alors bon au début, on trouve que t'es dynamique, autonome et plein d'initiatives. Deux mois après, t'es toujours pareil sauf que du coup, t'es trop autonome, on te réduit les droits parce que tu comprends t'es stagiaire alors il faudrait qu'on fasse une distinction mais c'est pas contre toi, c'est super ce que tu fais, mais bon on te le dira pas mais genre il faudrait quand même que tu sois un peu plus bête et un peu plus mouton.


    Ca ne me dérange pas, c'est la règle du jeu du stagiaire. Mais bizarrement, j'ai remarqué que le premier tir vient toujours de la nana qui veut toujours en faire plein, de celle qui veut faire sa chef alors qu'il n'y en a pas, de celle qui a le moins confiance en elle et qui peut donc jouer à des remarques puériles. Soit, pourquoi pas, c'est juste fatigant. En plus des horaires à la con, des gamins pas faciles mais adorables, et du bordel dans l'appart et du fait que je ne vois pas assez mes poussins à moi.



    A part ça, je suis épuisée, je vous l'ai dit ?