Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

After few month

L'avenir est toujours incertain. Le passé n'est plus. On est dans le présent. Pas le choix. Et j'essaie que les enfants soient sécurisés avec cette vie au présent. Ils ont l'air heureux. Ce sont mes poussins, je les aime vraiment très fort, je ne sais pas trop comment je tiens la barque. Une chose est sûre je ne maitrise absolument rien. Je n'avance pas je ne recule pas je me maintiens en attendant je ne sais quoi je ne sais plus. Il ne faut pas que j'y réfléchisse trop longtemps alors j'évite de cogiter tant que possible. Compte tenu du rythme de vie depuis le déménagement et la montagne de choses qu'il ya à faire, les coups de blues n'arrivent pas trop souvent et ne durent pas trop longtemps.

Des fois je lis des articles sur les effets et conséquences de la séparation chez les jeunes enfants et puis tout ça je le connais professionnellement et la théorie c'est bien mais la pratique c'est autre chose surtout quand on est seule à devoir jouer le rôle du parent, du tiers médiateur et du repère. Je ne suis pas Wonder Woman, je me laisser flotter en essayant de pas couler. C'est plus facile certains jours que d'autres.

Ma vie est réduite à son plus simple appareil. Le boulot qui n'est pas de tout repos mais qui me convient parfaitement, les enfants qui ne sont pas de tout repos mais qui me conviennent parfaitement, l'ex qui n'est pas de tout repos et qui ne fait rien pour convenir, l'amoureux qui n'est pas de tout repos mais qui me convient parfaitement.

Bref ça va mais ça pourrait être encore mieux mais je ne peux rien faire. Alors je protège tout ce qui va bien parce que je le vaux bien.

Tchô les barques !

Écrire un commentaire

Optionnel