Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Culturoulotte

  • Je n'y arriverais pas

    Ce  n'est pas une question de temps, c'est une question de possibilité. J'ai un mémoire à faire. Et pas seulement.

    En fait, j'ai fait ma rentrée en stage. Ca s'est pas bien passé. Mais pour ce stage là qui va être hyper rapide j'ai un journal de bord à faire. Bien entendu,  je ne l'ai pas commencé alors que ça fait deux semaines que je suis en stage.

    Avant les vacances, il me restait deux dossiers d'action pédagogique à faire (ce n'est pas le plus dur mais c'est chiant) et un dossier à faire en groupe mais sans mon groupe de p** qui n'ont rien branlé sur un montage de structure.

    Le mardi j'ai fait la rentrée des petits à la maternelle, la Lapinette était à son aise, forcément grande section mais le Balisto s'est beaucoup beaucoup accroché. Maintenant il y va tranquille, il est juste malade super ...

    Le jeudi, j'ai fait ma rentrée à l'école et tout nous est tombé dessus, tout ce qu'on aura à faire, la démission de ma prof référente (comment ça je porte la poisse) et cette foutue problématique de mémoire à rendre pour cette semaine.

    Vendredi, j'ai séché les exams de psycho et je songe sérieusement à ne pas faire cette L3 cette année, à voir pour l'année prochaine, franchement je n'ai pas le temps et les contenus des cours vont changer donc ça va être plus de boulot, il faut que j'attende que les fiches résumés soient prêtes par les autres, hihi.

    J'ai donc renvoyé mon évaluation de stage de l'année dernière plus ou moins à temps (lol) puis cette soit disant problématique de mémoire. Je savais que c'était à chier mais je me suis dit que pour un premier jet le tout c'est d'avoir tenté. Bah non, ça a mis moins de 24h pour me dire que c'était à chier. Et moi je ne peux pas bosser comme ça franchement. On ne peut pas me donner des devoirs intermédiaires avant de pondre un mémoire. Je ne travaille pas comme ça, moi je cogite beaucoup et après je crache. Et jusqu'à présent, ça m'a plutôt réussi. Je n'ai vraiment l'envie de m'entendre dire tous les mois que c'est à chier et qu'il faut faire mieux. Forcément que c'est à chier si ce n'est pas fini. En plus, je dois avouer que je n'ai toujours pas compris cette histoire de problématique ou si j'ai bien compris ça veut dire qu'on nous demande de fournir un tiers du mémoire comme ça. J'espère que c'est une blague et bien sûr on nous demande de fournir ça pour nous attribuer notre guidant de mémoire. Et je ne sais pas comment leur dire que cognitivement parlant, ça bloque complètement mon cerveau de rendre des trucs pas finis, que c'est contre ma religion et que limite c'est une phobie.

    Donc j'ai vraiment eu la fugace idée d'abandonner. Ou sinon faudrait que je leur dise que ça ne va vraiment pas être possible de bosser comme ça. Et pourtant je suis motivée à bosser ...

    Et du coup, j'ai aussi chopé le rhube du Balisto, failed.

    Tchô les couleux.

     

  • J'ai postulé (enfin)

    à un stage pour septembre prochain. En effet, je m'étais faite griller de peu par une camarade de classe dans une autre école maternelle. Au début, j'ai eu la haine puis j'ai appris qui avait été prise dans cette école à ma classe et honnêtement, je suis très contente pour elle, c'est une fille chouette et ça lui correspond très bien.

    Tout ça pour dire que je viens d'envoyer un mail à prout-prout land qu'ils auront la joie de lire lors de la rentrée scolaire lundi et d'y répondre positivement le plus vite possible. De toute façon, je vais commencer à tanner de suite, car la fin de l'année scolaire va venir très vite et après ça sera mort.

    Nous sommes donc le dernier vendredi des vacances scolaires et malgré les textos d'encouragement du Suppôt, je n'ai pour ainsi dire rien branlé de scolaire. J'ai lu vraiment un peu "L'enfant" de Maria Montessori, j'ai enfin envoyé mon mail de candidature à mon stage, j'ai normalement réglé mon stage de cet été à Marseilleuh peuchère, et sinon je n'ai rien écrit de concret sur les différents dossiers que je devais faire. Le Biscotte a fini par lâcher que de toute façon je ne branlerais rien jusqu'à la veille de rendre ce que je suis censée rendre. Le seul hic, c'est qu'à l'école, ils ont la fâcheuse habitude de ne donner aucune date de retour et ensuite d'avertir la veille au soir que ah ben oui, l'exam est demain. Ca ne colle pas avec ma stratégie de travail, c'est dommage.

    Ceci dit, vu comment je me suis mise plus ou moins dans la panade dans cette école, je n'en ai vraiment plus rien à foutre des différents exams. J'ai bien relu leur torchon de semblant de projet pédagogique et n'ayant pas signé pour la licence qu'ils font passer en même temps que les études d'éduc, si je me fie au règlement tout juste édité, ils ont beau me faire passer les exams, les notes ne me servent absolument à rien, le diplôme d'éduc étant délivré par 4 certifications et point barre.

    D'ailleurs, j'ai eu beau chercher sur l'internet mondial, je ne trouve aucun blog concret d'étudiant en formation d'éduc. La réponse est simple, oh oui il y en a du skyblog où tout est beau, tout est mignon et les chatons chatoient au soleil, mais les écoles étant toutes différentes et privées et très peu nombreuses, dès que l'on pourrait critiquer un peu les manières de procéder, on se ferait virer fissa.

    Ce qui a donc failli m'arriver sans avoir fait ça. Donc bon, ce n'est pas ici que je vais commencer à expliquer comment on fait pour survivre à 3 ans de formation au métier de plombier-chauffagiste (ah non, c'est pas ça?)

    A part ça, on est content d'être rentrés chez nous malgré un temps moyen mais une verdure éclatante, ça compense.

    Tchô les stageux.

  • Je suis à peine compulsive

    Donc, quand je débute un nouveau comportement, j'y vais de manière pondérée. Aujourd'hui, j'ai donc acheté des magazines. D'ailleurs, sur la photo, il en manque un, c'est mon premier cahier de jeux Maternelle de Abricot magazine, mais ce n'était pas pour moi, vous imaginez bien. Le reste par contre ...

    magazines.JPG

    Trouvez l'intrus ...

    Mesurée, je vous dis. Mais c'est pour la bonne cause, je voudrais réussir mes études, et il faut que je me fasse une bibliographie pour mon futur mémoire d'éducatrice.

    A part ça, j'ai très bien travaillé aujourd'hui, disons que j'ai pondu mes deux pages à rendre pour lundi sur la notion de groupe. Et j'ai commencé un magnifique classeur/trieur de cursus. Demain soir, je me fade le rapport de ma première semaine de stage. Ca va être bien fun tiens.

    Tchô les compulsifs.