Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

éducation

  • La poutre dans ton oeil

    C'est facile de critiquer.

    Oh oui, je suis déprimée parce que mes géniteurs viennent de partir.

    Pendant 2 jours, avec Lapinette, je faisais tout bien.

    Et les 3ème jour, je suis devenue comme par hasard une mère indigne et une hystérique.

    Absolutely fabulous.

    Tout le monde critique les méthodes d'éducation des autres. Parce que les gamins des autres sont insupportables.

    Comme disait la grande philosophe Sophie, un gamin est adorable devant les autres jusque 18 mois et après c'est l'inverse.

    Sauf que des fois, c'est aussi l'inverse. Je me souviens de ce gamin de la famille de mon beauf qui, à deux ans, était odieux. Mais vraiment. Et tout le monde de regarder ses parents de travers. Et maintenant à 4 ans, tout le monde de dire que ce garçon est très poli et bien élevé. Et alors ? Ses parents ont-ils fondamentalement changé leur manière d'être ? Non, je ne pense pas.

    Dimanche soir, Lapinette s'est endormie avant son biberon du soir. Le problème est qu'elle n'en avait eu que 3 dans la journée. Alors il fallait bien lui faire boire un minimum avant la nuit. Biscotte et moi soufflons alors dans ses oreilles pour la réveiller et lui crions Bouh pour la faire sursauter. Nous voilà, parents indignes.

    Admettons que par un malheureux hasard, la Lapinette chouine. Elle n'a pas faim, elle vient de dormir, elle est propre, elle a juste le hoquet, je sais c'est pas drôle. Que fais-je ? Je passe l'aspirateur. Pour le commun des mortels, en l'occurence moi, me passer l'aspirateur dans les oreilles me donne des envies de meurtres. Pas la Lapinette, ça la calme. Mais je suis quand même une mère indigne.

    Là, où je veux en venir, c'est l'amnésie parentale. A partir du moment où mes géniteurs sont devenus les grands-parents de Lapinette, je suis devenue du jour au lendemain un enfant qui n'a jamais pleuré et eux des parents qui ont toujours été très patients.

    Mais bien sûr.

    Et je ne parle pas du discours continuel sur les méthodes d'éducation de ma soeur, qui bien entendu, fait n'importe quoi à leurs yeux.

    Pire, je me fais reprocher de laisser pleurer mon enfant le soir quand elle est inconsolable. Devant mon ébétitude, ils avouent finalement que c'est ça qu'ils feraient aussi.

    Et que dire de leur incompréhension sur le fait qu'apparemment, je serais toujours dans la peur de l'échec, dans un esprit de toujours faire bien, de la peur d'être jugée de mal faire. Ne serait-ce parce que j'ai été éduquée de cette manière pendant 20 ans ?

    Non bien sûr.

    Eux étaient des parents irréprochables et nous étions des enfants formidables. C'est hallucinant de voir comment tout a foiré.

  • Hebdoversaire, le 4

    Ma très chère Lapinette,

    tu as pleinement fait la nouba pour célébrer comme il se doit ton 4ème hebdoversaire, de 22h à 10h, c'est ce qui s'appelle une fiesta du tonnerre.

    Alors maintenant que tu es grande, on va pouvoir s'expliquer en chiffres. Oui, parce qu'il fut un temps où j'avais des études puis un métier où il y avait plein de chiffres. Et ce métier, qui participe grandement à subventionner tes couches et ton lait, il va falloir, un jour, que j'y retourne.

    Seulement à 9h par jour, on va avoir un petit problème de timing, vois-tu.

    Avec un peu de chances, tu offriras grâcieusement le temps de deux biberons à la crèche. Il nous en restera donc trois et comme tu mets une heure à les boire chacun maintenant que nous sommes passés pros du changement de couche en 30 secondes, je te laisse faire l'addition, hein, t'es intelligente puisque t'es ma fille, ahem.

    On compte aussi que pour pouvoir aller au dit travail, il me faut aussi 9h de sommeil, j'ai toujours été une grosse dormeuse et idéalement il m'en faudrait dix, mais je te fais cadeau d'une heure, ta maman est formidable, je sais.

    Il reste donc 3 heures dans la journée, on enlève 1/2h pour ton bain, 1/2h pour nettoyer et ranger les biberons, lancer la lessive, la pendre et la ranger.

    Personnellement, je prends une heure le matin pour me préparer, c'est comme ça et c'est petit déj inclus et le maquillage au rétroviseur ça me connaît, pas de quoi se plaindre hein.

    Il me restera donc une heure pour préparer à dîner puis dîner.

    Et ma journée sera flinguée.

    Et là je suis moyen d'accord.

    Et comme maintenant nous sommes une famille, nous nous devons en vue d'une cohabitation plus sereine, de nous entraider.

    Alors je te propose, désormais, de te sustenter toute seule pendant la nuit (6 dosettes de lait dans 180 mL d'évian) et de DORMIR entre chaque repas.

    Et n'oublie pas de mettre une dose d'Uvestérol dans un des bib, il est rangé à côté de l'Atarax. Si tu te trompes, ce n'est pas grave, on aura une nuit plus tranquille.

    Bien affectueusement,

    Ta maman qui t'aime très fort.

     

    Joyeux hebdoversaire.