Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

alcool

  • Lundi motivée

    Nan j'rigole.

    J'ai la tête dans le fion depuis des heures, je commence juste à émerger depuis que j'ai pris un coca zéro à la cantoche.

    Et toi, t'as fait quoi de ton we ?

    Moi, j'ai eu la MC qu'a débarqué dans mon home sweet homme, elle a pris le train TOUTE SEULE (et tout le monde applaudit), elle est vite devenue complètement gaga. Pendant ce temps, j'ai enterré la vie de jeune fille d'une amie dans une réunion sex-toys. Et le slogan MacCain prend tout son sens. C'est ceux qui en parlent le moins qui en mangent le plus.

    Absolutely amazing. Moi qui n'ai jamais regardé Sex & the city et qui ne possède aucun gadget de ce genre chez moi, j'étais complètement larguée. Menfin, j'ai fait bonne figure, j'ai montré mon soutif pour enfiler de la lingerie à trous, et j'ai fini par acheter des boules de geisha pour ne pas mourir idiote.

    (Et surtout, il paraît que ça rééduque le périnée, mais chut il paraît que ça ne se dit pas. Oserais-je dire que c'est quand même bien pour ça que je les ai acheté ? rhô ...)

    Ensuite, nous avons roulé en pays chti pour un anniversaire de famille. Comme j'étais la plus jeune en rapport avec l'âge fêté (ouais juste 9 ans de différence), j'étais chargée de trouver le cadeau. Une parure Skalli qui a fait tout son effet. Le Biscotte a lâché son déguisement indestructible au bout de deux heures, et la Lapinette n'a daigné trouver le sommeil qu'à 22 heures.

    J'ai pris des notes sur l'alcoolisme ordinaire, les lâchetés familiales et l'égoïsme, et j'ai appliqué les leçons du PTH. Ca s'est très bien passé.

    Je suis rentrée et j'ai voté, je ne sais pas trop ce qui m'a pris, mais bon. D'ailleurs je n'ai pas suivi du tout les résultats, allons bon.

    Depuis, j'ai une envie folle de dormir et je dois écrire une lettre de motivation pour mon concours. Reste plus qu'à trouver l'inspiration et la mettre en forme.

    Pas gagné. Fuck.

  • La vie est rude

    Ben ouais j'étais partie.

    Mais, en même temps, je ne suis pas encore reviendue non plus hein.

    La semaine dernière (on est bien dimanche soir hein ?), j'étais en Brittonie du Sud avec ma Lapinette pendant que le Biscotte allait se remplir la panse et le gosier allègrement en pays de la Loire (là où ils ne sont pas bretons mais ils veulent faire croire que alors ils picolent encore plus) dans un colloque de gros geeks boutonneux à lunettes ou pas. Remember feu le rétro de la voiture du PC.

    A suivre donc ici peut être quand j'aurais du temps le premier voyage en train de Lapinette ou comment découvrir qu'il existe bel et bien du jet lag entre la Brittonie du Sud et le bassin parisien.

    Bassin parisien où moi j'ai commencé à élever mon taux d'alcool sensiblement pour pouvoir repartir dès le lendemain dans l'autre bassin, le minier, celui où il y a le reste de ma famille, là-bas tout en haut de la France.

    Le Biscotte petit joueur n'a réussi à picoler que le premier jour tandis que moi j'ai bien honoré les traditions familiales.

    Et nous avons enchaîné vers les contrées bisontines où, eh bien, on a bu pour changer tiens.

    Puis, nous sommes partis nous reposer deux jours dans un château près de Roanne, faudrait que j'en parle un jour de ce château d'ailleurs. Biscotte et moi avons donc légitimement pris une bouteille de Haute-côte de Nuits au resto.

    Après avoir découvert le pouvoir hyper-sensoriel de la Lapinette en matière de détection des orages. Parce que s'il fallait compter sur nous qui vivions sans aucun média, c'était mal barré.

    Par contre, la Lapinette ne possède pas le pouvoir hyper-sensoriel de détection des bouchons et je le dis tout de go, apparemment, prendre la vallée du Rhône un samedi de juillet pour descendre dans le south far east, c'était une SUPER mauvaise idée. Menfin nous, on savait pas, rapport au fait qu'on vivait sans média. Ou presque. On a écouté Radio Trafic FM qui a dit de prendre les départementales pour descendre. Youhouh. 7h pour faire Roanne-Marseille, on aurait pu l'éteindre la radio hein, ça nous aurait éviter de nous retrouver avec tous les couillons belges ou nordistes qui écoutent aussi Radio Trafic FM (et qui mettent une petite laine sur les aires d'autoroute parce qu'il y a du mistral. Avec 35° à l'ombre, ahem. Je ne suis pas sudiste mais alors je ne suis plus nordiste non plus, mais qui suis-je, où suis-je, dans quel état j'erre ?)

    Et aujourd'hui, c'était le grand repas des Biscotte où j'ai picolé et mal mangé (nan mais franchement de l'ail et des aubergines, on veut ma mort ou bien ?). A 15h, j'étais torchée carpette. A 15h30, j'ai absolument tout gerbé.

    Depuis ça va mieux, mais Lapinette est toujours en jet lag.

    Les vacances, c'est beaucoup trop fatigant.

    D'ailleurs, faut que je planifie ma semaine blogosphérique (sans alcool la fête est plus folle), c'est qu'il va y avoir de la rencontre de la hype.

     

    A vous les studios, je pars cuver.

    Aïeuh, ma tête.

  • Biscotte fut bourré

    Et ce matin, j'ai omis ce léger détail à la MC.

    Elle n'a eu que la version fatigue.

     

    Puis, Biscotte s'est levé avec une voix d'outre-tombe.

    Et déclare que sa voix n'est pas due à l'alcool (mais bien sûr).

     

    Biscotte a beaucoup de chance.

    La MC venait de partir prendre son ptit déj dans la cuisine.

     

    Ces mecs. Tu les couvres et ils trouveraient le moyen de flanquer par terre ce qu'on vient de faire pour eux.

     

    GRUMPFFF.