Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ami

  • Et toi, t'as fait quoi de ton we ?

    Ca va devenir une institution ce truc, qu'est-ce qu'on rigole, aka la catégorie fourre-tout du lundi-chui-fatiguée-jai-pas-envie-de-travailler.

    - On a commencé le vendredi soir sur les rotules, pas de bain à Lapinette, au dodo, et un DVD. "La vérité ou presque". André Dussollier aussi crédible en homosexuel que moi en roi du Maroc. Une re-pompée du bouquin qui était déjà d'un pénible à lire, le film est bien fidèle à l'esprit on ne concluera rien, il reste tout à imaginer.

    - Samedi matin, me suis armée de ma manette Auchan, mon gros sac isotherme en bandoulière et j'ai foncé dans le tas du rayon frais. Je suis sortie victorieuse 20 minutes plus tard en ayant oublié la crème fraîche, il était 10h10, j'avais perdu une épaule, je n'ai pas pu espérer faire un tour à H&M pour Sonia Rykiel.

    - Un bain à Lapinette, un premier repas avec les BP à base de si vous voulez manger quelquechose, passez par le boucher-traiteur car on n'a prévu que pour ce soir.

    - Récupéré la gigoteuse commandée à la BM. Qu'est-ce qui n'est pas clair dans "en velours, avec fermeture centrale qui se ferme par le haut" ? Ca donne en velours avec fermeture latérale qui se ferme par le haut et se défait quand la Lapinette gigote dans sa gigoteuse. Ai donné ce bien précieux à la crèche, marrez-vous pendant la sieste, moi je vais aller faire mon tour moi-même chez Vertbaudet.

    - Partis en namoureux à Paris, garés rue de Rennes dans un parking avec lumière en panne où comment apprendre à marcher à l'aveugle éclairé à la lumière des téléphones portables, c'était mon action Handicap, il me manquait juste la canne blanche. Je sais pourquoi maintenant les aveugles ne mettent pas des talons de 12cm.

    - Parcouru tous les magasins de pompes pour ne pas trouver des fausses Van's marron ou kaki pour le Biscotte, et des bottes que mes mollets remplissent. Admiré le rayon Sonia Rykiel du H&M avec une brassière en 110E et des strings en 44, bah tant pis.

    - Pris le métro pour aller à Saint-Michel boire un pot avec le Zoreille de retour de son exil. Le Biscotte a bu un Velvet Cul pour le nom, mélange de champ', bière blonde et sirop de violette. C'est dégueulasse et il s'est chopé un mal de tête carabiné.

    - Pas voulu reprendre le métro (une fois, c'est déjà beaucoup), retourné à Montparnasse à pied en talons de 12cm sans avoir mal aux pieds., vive les bottes PVC André 5 ans d'âge. Passé au Etam lingerie quand même, récupérer violemment ma crème fraîche à la caisse du Franprix pour ne pas devoir payer le scout qui emballait et qui volait de ce fait l'argent du pauvre clodo à la sortie.

    - Mangé un koulibiac avec les BP et la cousine. Bien bu avec la cousine, et les BP sont partis à temps pour que je ne sois pas encore trop franche.

    - Dimanche matin, traîné le Biscotte au Go Sport pour vraiment remplacer ses fausses Van's trouées sous la semelle. Ils ne faisaient que du noir, mais ses pieds ont accepté la couleur plutôt que de se supporter encore plus longtemps l'humidité. La Lapinette a intégré pour la première fois son cosy de voiture pour pouvoir avoir 5 places dans la Clito, ça ne l'a pas dérangé un brin, elle a même pioncé dedans.

    - Le BP a refusé de manger le repas préparé par le Biscotte et s'est servi direct dans le frigo. Je trouve ça, euh ..., étrange. Mais bon, c'est son fils hein. Et pis je l'ai volé, faudrait voir à ne pas l'oublier.

    - La BM a donné le potiron à la cuiller et a oublié l'élément primordial du bébé qui veut choper la cuiller. Bilan : la combi blanche Jacadi qui va devoir se refaire une beauté, ainsi que le body ... blanc. Vive le potiron ...

    - Après-midi chez une autre cousine du Biscotte avec ses deux petites filles montées sur piles électriques. Récupéré un dessin ma-gni-fi-que d'un escargot vert qui a des pieds, on a de l'imagination à 6 ans. Lapinette a bien entendu récupéré des cadeaux, des bavoirs plastifiés (les gens se rendent compte que ça absorbe rien ?), un doudou bizarre plein de ptits bouts différents qu'elle a déjà adopté et une suspension pour cosy qui a fait son office soporifique.

    - Rentrés avec les BP retrouver la FPS et le Zoreille tout ému de rencontrer la Lapinette for the first time. C'était beau. Moi aussi, j'ai failli pleurer. J'aime les gens qui ont de l'émotion et qui comprennent un tant soit peu ce que ça peut être une Lapinette si belle et si tonique.

    Lapinette qui pendant l'apéro s'est retournée sur le ventre. Evidemment, personne ne l'a vu et moi non plus. On a juste capté le râle d'une petite tête coincée dans ses dalles en mousse, les mains coincées sous elle, c'est clairement pas fait exprès. Mais bon, quand on gigote comme ça, ben des fois par accident, on se retourne !!

     

    Et envoyé des textos à un ami, parce qu'il le vaut bien ;-)

  • Si je bloguais ?

    Je ne dénonce pas, mais y en a qui disent que ça fait trop longtemps qu'il n'y a pas eu de post ici.

    Objectivement, c'est vrai.

    Mais il faut savoir aussi que

    1. j'ai un boulot (si, si)

    2. j'ai une vie (aussi)

    3. j'ai des amis (eh oui)

     

    Alors, le boulot. Non pas que j'ai une conscience professionnelle, faudrait voir à pas trop rigoler dès le potron-minet, mais je suis une entêtée. Un peu comme avec SCB Mind au Scrabble sur DS. Donc quand une chose me résiste, ça ne me plaît pas trop. En l'occurrence, là, c'était un fichier à la con que je dois tordre dans tous les sens pour qu'il puisse se charger d'une manière normalisée. Et comme la technologie a tendance à être contre moi, j'ai du désinstaller puis réinstaller mon logiciel, faire des incantations, jeter du sel derrière mon épaule, le laisser mariner une nuit, et oh miracle, ce matin quelques lignes sont allées se loger là où elles devaient. Je n'ai aucune idée de savoir si toutes mes lignes sont là, j'ai délégué ce boulot-là, mais au moins ça va me reposer l'esprit.

     

    Alors, après et avant le boulot, je suis sur mon nouveau déambulateur. Avec toutes ces options électroniques. Et la technologie est contre moi comme d'habitude. Figure-toi qu'on m'a fourgué un GPS avec l'engin. Et que pour avoir le son du GPS, faut le connecter à une oreillette Blou touffe. Oreillette qui n'a jamais voulu s'allumer et qui par esprit de déduction génial, doit être morte. Et qu'il faut que j'aille m'en plaindre à l'autre bout de Paris et j'ai pas le temps. Y a aussi une super option de blocage des roues, que j'utilise pour me garer histoire de ne pas niquer plus qu'elles ne le sont mes bottes de moto à béquiller le bouzin. Option qui se débloque avec l'arrivée de mes fesses sur la selle. Et que visiblement quand la selle est gelée, ça marche pas bien ou comment être ridicule à sautiller sur sa selle le matin pour que le truc se désenclenche. Comme d'hab, j'ai coupé toute la machine, j'ai relancé, ça a marché. C'est très con la technologie.

     

    Des fois aussi, j'ai des beaux-parents alors je cours le midi me faire payer un sauté de canard et un tiramisu à l'autre bout de Paris discutailler de choses hautement importantes avec la BM. Tu savais, toi, que Nature à Marseille, ça voulait dire foune ? Pas moi, et personne de marseillais de mon entourage non plus d'ailleurs, mais bon si la BM le dit, ben la BM le dit.

     

    Ah et pis j'ai des amis. Particulièrement, un ami que tu peux compter sur lui, un gentil, un vrai. Alors ces amis-là, quand ils ont besoin de rigoler, de boire, de fumer des clopes en bonne compagnie, t'es là. Parce que ces amis-là, tu les comptes sur les doigts de la main et que l'amitié, c'est dans les deux sens.

    Alors j'espère que mon ami va passer un we pas trop pourri et qu'il reviendra rigoler et écouter mes conneries bientôt.

    Tchô.