Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ange

  • Froid

    Aujourd'hui, à l'Enterpraïllze, nous avons reçu comme régulièrement l'information syndicale du mois.

    Le 1er cas, c'était moi.

    Ca fait très froid de découvrir les mots implacables du comportement de mon ex manne à d'jeure au sujet de mon ange.

    Des mots posés comme ça sur l'intranet d'une entreprise lambda entre deux cas de licenciements abusifs.

    Et juste la petite réponse de la direction : convoqué par sa hiérarchie.

    Ok, mais ça change quoi au juste ?

    Ca va le ralentir un chouïa dans sa carrière, et alors ?

    Moi, j'ai quoi ?

    Des excuses ?

    Que dalle.

    Moi, j'ai rien.

    Juste ces mots froids et implacables qui démontrent une fois de plus la connerie humaine.

    J'en ai profité pour tout raconter à mon nouveau copain de boulot africain du nord comme elle dit Sonia.

    Et lui, il me dit : "Tu vois, chez nous, on dit que les femmes elles sont discriminées parce qu'elles sont voilées et surprotégées. Et on nous dit qu'en France, c'est le pays de la liberté et de l'égalité. Moi, ce que je vois, c'est qu'on me parle comme à un voleur parce que je suis arabe, et toi on te parle comme à une merde parce que t'es une femme."

    Ben ouais, c'est ça la France, t'as tout compris, gars.

  • Le stress n'est pas bon pour ma grossesse

    Il existe une profession intouchable dans le monde des Secret Story en Intelligences Inférieures, ce sont les secrétaires aka assistantes pour leur conférer un titre plus pompeux.

    D'ordinaire, c'est une profession que je respecte énormément car je prétends que ce sont elles (puisque malheureusement majoritairement féminines) qui font tourner la boîte et que sans elles, le monde ne tourne plus.

    Seulement, des fois, quand tu reçois un gentil mail qui t'annonces que t'es enceinte et que ça serait bien que tu fournisses fissa des justificatifs de cet état problématique, t'as juste envie de t'énerver très fort.

    Alors tu ravales ton agressivité et tu expliques le plus calmement possible que non, ce n'est pas le cas et que non, ce n'est certainement pas toi qui as lancé cet état de fait.

    Et là, on te répond avec force et détermination que si, c'est toi qui l'as dit.

    Alors même si t'as des preuves que ce n'est pas toi qui as formalisé cette chose insensée mais la secrétaire d'à côté, celle qui est juste à 30 cm de l'autre, tu ne diras rien et tu le bloggeras pour exorciser cette boule de nerfs qui se forme et qui te donne envie de clamer que d'avoir passé deux ans enceinte n'est apparemment pas suffisant pour que les secrétaires ne puissent pas envisager une seconde qu'il y a eu boulette de leur côté et que vraiment tu n'es qu'un PDY de merde parmi la masse et que tu ne vaux vraiment aucun traitement de faveur qui puisse t'épargner de te rappeler encore une fois ô combien les dernières années n'ont pas été de tout repos.

    Mais en fait, je suis quand même super énervée. Faut que je ferme ma boîte mail, ça va mal finir cette affaire.

  • Et mon cul c'est du poulet ?

    Et pourquoi on ne l'avait pas vu à l'échographie ?

    Et pourquoi vous avez eu une césarienne ?

    Et pourquoi vous avez gardé le même médecin ?

    Et pourquoi vous avez eu une amnio ?

    Et pourquoi vous n'avez pas de généraliste au Village ?

    Et pourquoi elle n'a pas de pédiatre ?

     

    ...