Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

anne

  • Le choix du prénom

    Le prénom de notre ange avait été choisi par Biscotte même avant sa conception à l'époque de la fausse couche.

    Même si on avait pris l'habitude d'appeler notre ange Gudrun pendant la grossesse, le Biscotte avait laissé échappé son prénom une fois devant mon père puis une fois devant sa mère. Mon père avait compris mais pas sa mère. Qu'importe. A l'époque, j'avais été très vexée et j'avais cherché un autre prénom.

    Et en plus, pendant des mois, on nous demandait quel allait être le prénom. Et ça n'en finissait plus sur les devinettes. Et du coup, on proposait plein de fausses pistes. Une semaine avant la naissance de notre ange, j'avais trouvé deux prénoms de remplacement. Evidemment, vu que cela faisait des mois qu'on appelait notre ange par son prénom originellement choisi, il n'était plus question de changer, mais c'est là que j'ai trouvé le prénom de Lapinette qui a été adopté par le Biscotte.

    Parce que oui, j'avais choisi deux prénoms. Le premier a été pris par des copains pour leur fille née en novembre, et le Biscotte préférait le deuxième de toute façon.

    Et à moins de 3 semaines de la naissance de Lapinette, la question du prénom vient seulement d'arriver sur les lèvres des amis et de la famille. Et non, nous ne le dirons toujours pas. Mes copines ont deviné la terminaison du prénom mais ça ne va pas beaucoup les avancer.

    La seule chose qui a changée, c'est que dès la conception de Lapinette, on avait dit qu'on donnerait le prénom de notre ange en deuxième prénom. Moi je trouvais ça bien. La MC aussi. Mais la BM a tiqué. Le B&B aussi un peu. Et ma copine un peu cash m'a balancé que c'était bien de financer la psychanalyse de Lapinette en avance. Alors j'ai réfléchi. Beaucoup. Et comme notre ange, Lapinette n'aura pas de second prénom. Mais j'ai vérifié sur Google et Lapinette Biscotte n'existe pas sur l'internet mondial.

    Parce que les Biscotte sont nombreux quand même. Jusqu'en Amérique. Avec un nom bien français, je crois qu'on ne peut pas faire plus français d'ailleurs. Parce que Biscotte a un nom géographique du style Desvosges. Et les Vosges, ben elles ne sont qu'en France. Et d'ailleurs, ça m'a bien posé problème pour le prénom de notre ange puisque moi je voulais l'appeler Coline. C'est très joli Coline comme prénom.

    Après test, et même si on aurait toujours trouvé le moyen de se moquer d'elle à la maternelle, ça n'était pas envisageable., la colline des vosges. D'ailleurs, on peut oublier tous les prénoms ressemblant à des fleurs, des plantes ou qui font un jeu de mots foireux du style Simon (six monts des vosges). Et on peut oublier les prénoms à consonance historique. Genre Anne. C'est très basique Anne pourtant comme prénom, mais bon Anne Desvosges, ça fait un peu Anne de Bretagne. Laure aussi c'est joli, mais l'or des vosges, c'est limite comme l'or en barre.

    Alors je sais que le prénom de Lapinette ne plaira pas au BP car ce n'est pas de chez lui, mais c'est un prénom qui est radicalement différent de celui de sa soeur et qui nous plaît beaucoup à tous les deux. Il fera très bien sur le livret de famille.