Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

blog

  • Quoi de neuf, docteur ?

    C'est lundi et il fait gris.

    Vendredi soir, j'ai fait une séance très intéressante chez le PTH, où j'ai participé à un jeu de rôle en prenant tour à tour chacune des mes personnalités qui ne s'entendent pas entre elles. Il paraît que selon une théorie dont j'ai oublié le nom, l'être humain aurait 5 personnalités. Nous en avons défini 3 qui déjà ne rentrent pas dans moi sans se fighter. Nous ne les avons pas nommé le corps, la conscience et le cerveau mais ce n'est pas loin.

    C'est incroyable finalement comme un blog est vraiment une séance de psychothérapie à part entière, peu importe le ton qu'on lui donne, il est révélateur de l'état d'esprit que l'on souhaiterait avoir ou celui derrière lequel on veut se cacher. Et souvent, en me relisant, je me comprends, je retrouve exactement l'état dans lequel j'étais au moment où j'ai écris ces lignes.

    Pour chasser les idées noires, je suis repartie dans ma frénésie de shopping, il faut dire que la Lapinette refusant de faire la sieste pour cause de canine perçante, il fallait bien la balader. Des chaussures, un gilet et un sac à main plus tard, je rentrais épuisée me collant les écouteurs sur mes oreilles sourdes d'otite perdurante pour écrire mes deux premières lettres de motivation. Il en faut six. A l'heure actuelle, j'en ai fait le brouillon de quatre. Ouais c'est la loose.

    Pour me détendre, j'ai joué à la blogueuse fashion modasse auto-centrée, et faut dire que je me suis bien marrée, c'est quand même pas facile facile quand on est seule (j'avais envoyé la Lapinette au supermarché avec son père, la deuxième incisive faisait son chemin aussi). Bientôt les photos dignes de paraître chez Madison & Jennifer. Au moins.

    Nous avons enchaîné sur un dimanche sportif, piscine avec la Lapinette pour la fatiguer pour la sieste, boeuf bourguignon et Gaillac Sébastien Chabal, promenade de la Lapinette, préparation des repas du soir de la Lapinette sous la haute surveillance du Biscotte (semoule micro ondes, tomates micro ondes, aubergines micro ondes, mixeur, lait infantile, congélateur).

    Vu la température extérieure aujourd'hui, je n'ai pas tenté mes nouvelles chaussures mais j'arbore fièrement mon nouveau Lamarthe (-15% au Printemps avec le Grazia offert) qui vient de remplacer mon sac besace vintage La Redoute 2005 20€ dont 1€ à l'Unicef qui s'est achevé tout seul vendredi dernier. D'ailleurs, je viens donc de découvrir Grazia que j'avais jeté négligemment dans mes sacs de shopping au rayon papier chiottes type Biba/Cosmo. Et en réalité, je le trouve au niveau d'un Elle mais mois élitiste. Vu que mon abonnement à Elle est expiré depuis plus d'un mois, si quelqu'un a une réduc sur l'abo annuel Grazia, je suis preneuse.

    Dans les choses moins futiles, j'ai enfin pris rdv chez un ophtalmo et chez Cake pour la suite de mon otite. Tiens faudrait aussi que fasse une coupe, je vais appeler Franck (Provost). Penser à m'acheter un agenda.

  • Oclio, grandir sans confiance

    Faut quand même que je fasse ma critique dithyrambique de ce site de puériculture.

    Encore un magnifique site en PHP réalisé par une blogueuse-maman qui a décidé de gagner de la thune (enfin) et donc de se lancer dans le e-commerce de puériculture, car il est bien connu que d'avoir pondu (en général dans la facilité) un ou plusieurs marmots donne des compétences en marketing, en informatique, en logistique et en comptabilité exemplaires.

    Malheureusement, ai-je mal cherché, je n'ai pas trouvé le lit pop-up que je désirais autre part.

    La particularité de ce qu'on appelle maintenant ces "mamantrepreneuses", c'est qu'au niveau de la com' et de la publicité, elles sont ultra fortiches. Ah parler pour ne rien dire ou pour mentir, il n'y aucun souci. Assurer derrière, c'est une autre paire de manches.

    Parlons concret plutôt que de s'emporter avec des considérations misérabilistes sur des gens qui n'en valent pas la peine.

    oclio.fr te promet l'expédition en 48h de ton colis pour tous les articles estampillés 48H, ce qui était mon cas.

    Commande passée le 7/01. Débit du compte bancaire effectué le 7/01.

    Statut du colis "En cours de préparation".

    Appels au service client le 13/01 : 10. Tous sur répondeur.

    1er mail envoyé le 14/01 pour savoir que sont réellement les 48h d'expé. Rappelons que j'avais besoin du lit le 15/01.

    Mail reçu le 16/01 sans une excuse, juste une génération automatique qui indique que la commande a été expédiée avec le numéro de colis AABBCC et le transporteur "inconnu" (sic).

    Statut du colis "Expédié".

    Appels au service client le 18/01 : 8. Tous sur répondeur.

    2ème mail envoyé le 18/01 pour savoir qui est ce transporteur inconnu puisque le numéro de colis est inconnu de la base colissimo et coliposte. Et que quand on clique sur le numéro de colis dans le site oclio.com, la fonction php nous renvoie à la page d'accueil, oh un bug ...

    Mail reçu le 20/01 sans excuse qui m'indique que mon colis transite par Chronopost. Forcément.

    Le 20/01 à 15h30, l'interphone sonne, le lit pop up est dans mon salon.

     

    Que retenir de cette expérience ?

    Tout ce qui est commandable sur Amazon et PAR Amazon, sera commandé sur Amazon.

    Tout ce qui est commandable sur Amazon par un site de "maman" qui confond les notions de maternité, de blogging et de commerce, est à bannir à tout jamais. Ou sinon il faut une réserve de temps et d'énergie pour harceler quotidiennement le service client par tous les moyens existants quitte à aller chier dans leur salon à Aix-en-Provence pour publicité mensongère et foutage de gueule évident face au consommateur.

     

    Mais nan, chui pas énervée, PAS DU TOUT.

     

    (Mais ce n'était pas indiqué NON PLUS qu'il falllait acheter le matelas spécial en 60*90 pour aller dans le lit pop-up séparément. Ah bah non, oops ....)

  • Il suffit d'un rien

    pour égayer une journée.

    J'ai une tendance affreuse à m'inquiéter pour rien et pour tout.

    Et quand j'ai réalisé qu'il y avait un blogueur qui avait disparu et qui ne donnait plus de nouvelles depuis juillet, j'ai imaginé le pire.

    Comme je n'avais pas son mail, j'ai posté un comm et puis pas de réponse.

    Et puis là, en regardant pour une fois, les provenances des gens sur mon blog, je l'ai retrouvé le ptit coquin.

    Et en fait, ça a l'air d'aller plutôt pas mal pour lui.

    Du coup, chui contente.

    Nan mais zut, je suis tellement morbide que j'ai cru qu'il était mort. Faut pas me faire ça à moi. Je sais que c'est que de l'internet mais quand même, on partageait une grande passion commune pour Lorie. Faut pas déconner avec ça quand même.

     

    http://www.deezer.com/listen-545583