Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

blog de fille

  • Ca balance

    Hier, comme vous avez pu le constater assez facilement, j'étais dans une forme olympique. Est arrivé un moment de la journée où j'ai voulu taper virtuellement sur un blog de fille et sur l'auteure qu'après mûre réflexion je qualifierais d'idiote notoire (et ça se prétend journaliste, de là à s'interroger sur la qualité de la presse française, il y a moyen de se tirer une balle vite fait). J'ai écrit l'article, et puis je me suis dit "A quoi bon ?" tant le sujet pouvait être débattu et surtout me touchait beaucoup trop, alors j'ai simplement noté ce blog dans un coin de ma tête comme un repère de poule sans cervelle à ne plus jamais y mettre un clic de souris.

    Alors aujourd'hui, comme les esprits tourmentés se sont un peu calmés, on va quand même taper sur du blog de fille mais plutôt dans la catégorie "j'ai oublié mon cerveau en m'achetant des chaussures" ou "comment les mathématiques ne sont pas amies-amies avec les consuméristes fashionistas".

    Que j'essplique mon propos.

    Tout partait d'une requête assez simple de ma part : Comment bloquer un escarpin par le talon pour ne pas qu'il se fasse la malle à chaque pas ? Surtout quand on porte des mi-bas en voile qui rendent le pied très très glissant dans la chaussure.

    Comme on le constatera aisément, je m'efforce d'avoir des préoccupations à la hauteur de mes contemporaines juste pour essayer d'avoir moins le cafard.

    Grâce à mon ami Google, je suis d'abord tombé en pâmoison devant cette discussion ma foi fort instructive où j'ai appris que j'allais me faire violer ou que j'étais prostituée (ou les deux, va savoir) ou que je n'avais pas un boulot très fatigant (tout est discutable).

    Puis, j'ai atterri sur le blog ô combien célèbre et vénéré du Délit, ce qui aura au moins eu le mérite d'éclairer ma journée d'un rire étouffé par ma toux persistante. Passée outre le ton de commisération du "je vais t'apprendre à t'habiller, pauvre petite" car visiblement certaines aiment à se faire materner, mon esprit technique n'a pu s'empêcher de tiquer sur la théorie.

    Petit résumé (pour les faineants qui n'auraient pas cliqué sur le lien, ça vaut bien la peine que Ducros il se décarcasse) : "Par exemple si les talons les plus hauts que vous supportez dans la boutique sont de 10 centimètres, votre hauteur de soirée sera 8 centimètres et votre hauteur idéale pour le quotidien 5 centimètres."

    Sachant que on ne vend pour ainsi dire pas de chaussures à talons supérieurs à 12 cm (semelle compensée déduite) car morphologiquement aucun pied humain féminin n'est capable de supporter le degré de pente sans se casser la margoulette, on peut en déduire que la hauteur maximale de journée conseillée par le Délit n'excède jamais 6 cm, et la hauteur maximale de soirée est de 10 cm.

    1. TALONESCARPINSARENZA.JPG Sachant que sur Sarenza qui force est de le constater devient LA référence en terme de ventes de chaussures, seulement 31% des escarpins rentrent dans la catégorie chaussures de journée.

    2. Il existe autant de journées que de soirée sur le calendrier, mais au sens Délit, je déduis qu'il y a 4 à 5 journées de travail par semaine par opposition à 2 à 3 soirées par semaine (hormis si on est une clubbeuse addict évidemment)

    3. la fille lambda possèderait donc deux fois plus de chaussures de soirée que de chaussures de journées alors qu'elle passe deux fois plus de temps en journée que en soirée, la fille lambda n'est pas très logique

    4. la fille lambda se balade la journée avec toujours les mêmes chaussures qu'elle use jusqu'à la corde mais arbore des chaussures éclatantes le soir alors qu'il fait noir

    5. au choix, on nous prend pour des billes OU le Délit est subventionné pour l'achat de ballerines et autres pataugas pour faire baisser la prostitution dans nos rues

    6. le Délit est donc de droite vagale

    AH BEN BRAVO.

  • 25 blogging choses, le tag infini

    Il faut savoir qu'en fait le dernier tag, c'était 100 choses et Gingko a décidé de le splitter en 4. Au vu du succès des dernières 25 choses, si j'en crois les comms et les mails, on va se refaire une fournée de 25. Bon là, j'ai décidé de la faire un peu thématique blog, et la prochaine ça sera une autre thématique selon mon humeur.

     

    26. Ceci est mon 4ème blog. Le 1er était celui de Titi, il a été vidé deux mois après ses débuts suite à sa découverte par CQNNP (celui qu'on ne nommera plus), déménagé sur un blog privé avec login/mdp que je suis la seule à connaître. Titi a continué pendant presque 2 ans, je crois. L'autre blog existe toujours, je dois y poster à peine une fois par mois, ça me replace quand je me relis, c'est ma propre psychothérapie. Et la 4ème était un blog où je mettais des textes un peu barrés qui n'avaient rien à voir avec la choucroute, à un moment où je m'ennuyais terriblement au taf et que j'essayais de faire fonctionner mon imagination pour oublier l'échec de la 1ère (2ème?) grossesse (la fausse couche quoi). Il existe toujours, je viens d'aller voir, il n'a pas été mis à jour depuis, ouh là, je ne sais pas.

    27. Biscotte lit ce blog de temps en temps. Il se fait une cure et il me fait ses comms en live.

    28. J'aime bien que Biscotte me trouve drôle dans ce que j'écris.

    29. Apparemment, certains potes de Biscotte dont CQNNP me lisent. Soit.

    30. Les collègues de Biscotte dont Zébulon ont l'adresse de ce blog. Je ne sais pas s'ils me lisent mais je m'en fous.

    31. Aucun de mes amis, hormis CraintDegun, ne me lisent.

    32. Je ne parle pas de mon blog IRL en fait. Ca me permet de pouvoir répéter deux fois la même chose, c'est très satisfaisant pour ma logorrhée verbale.

    33. Je dois lire une trentaine de blogs par jour.

    34. Je n'aime pas le thème de l'étoile et la lune sur hautetfort. Ca m'écorche les yeux. J'ai bien conscience que le thème que j'ai fini par prendre peut donner envie de se jeter par la fenêtre, mais finalement je préfère le sobre.

    35. En fait, je préfère les blogs qui sont écrits en noir sur du clair, plutôt que l'inverse. Pensons aux bigleux.

    36. Du coup, j'ai aussi du mal avec les blogs où il y a des mots qui sont mis en couleur. Je crois toujours que c'est un lien ou sinon je me pète un oeil à essayer de le lire.

    37. Les blogs où les filles se prennent en photo les pieds rentrés, les cheveux dans la tronche en montrant leur dernière veste H&M me font marrer. De là à dire que je les lis, non quand même, mais ça peut m'arriver d'y jeter un coup d'oeil.

    38. Les blogs de future maman (ceux qui ne parlent que de ça) me désespèrent. J'ai envie de leur mettre des baffes dans la tronche et de leur dire de se réveiller. Alors je ne les lis pas.

    39. D'ailleurs, les blogs de maman entièrement consacrés à leurs enfants me donnent l'impression que ces filles n'ont pas de vie en dehors de ça. J'espère sincèrement que ça doit être faux et que c'est juste un choix de ligne éditoriale, mais ça m'inquiète.

    40. Je n'ai jamais lu les CGU de skyblog mais je suis persuadée qu'on fait cocher une clause qui interdit l'usage de la langue française correctement.

    41. J'ai remarqué que la plupart des gens qui achètent un nom de domaine pour leur blog postent beaucoup moins voire l'abandonnent après ce changement.

    42. J'aimerais que tous les blogs possèdent des liens de navigation ou un calendrier pour pouvoir revenir aux articles précédents. Sinon comment fait-on pour pouvoir le parcourir dans un sens chronologique.

    43. Du coup, je ne lis pas les blogs qui sont agencés comme des sites et qui cassent le côté chronologique, ça perturbe trop mon côté psychorigide.

    44. Je ne lis pas de blogs beauté parce que je ne me maquille pas assez et que de toute façon, le thème de la peau de rousse avec les cheveux roux n'est pas particulièrement traité. En qu'en fait, j'ai un budget cosméto à la limite du nul.

    45. Par contre, je lis quelques blogs de mode comme Fonelle, Garance ou Vendredi13.

    46. Je ne me force jamais à écrire sur mon blog, ça vient tout seul. Je ne prépare aucun article en avance. Je peux des fois en m'endormant penser à ce que je vais écrire et le retourner dans ma tête, mais j'écris en direct live, en one shot. Alors forcément des fois, j'oublie des trucs.

    47. Du coup, cette histoire de session qui expire peut faire disparaître certains articles dans les limbes de l'oubli. Car je ne retape pas un article qui se serait perdu par mégarde, je suis beaucoup trop faineante.

    48. Mon blog est donc plutôt instantané, je parle rarement de choses avec des mois de retard, c'est donc pour ça que je ne parle pas de mes vacances où je n'ai pas le net par exemple. Ca ne m'intéresse pas de faire des résumés après coup.

    49. Je ne fais donc pas d'articles sponsorisés car ce n'est pas spontané et que ça demande de traiter avec des gens. Alors ça me soûle, je ne suis pas là pour ça. Par contre, si on veut m'envoyer des produits à tester comme des escarpins roses Lanvin ou La Silla, pourquoi pas, mais pas de "tu fais un article, il faut le valider, le faire paraître tel jour, et blablabla, ...", no way.

    50. Les tags, c'est vraiment le pied.

     

    DSCN3613.JPG

    Et je me suis ruiné les aducteurs.

    Et on fait coucou à Lapinette.

  • J'me la pète ?

    De grandes questions métaphysiques.
     
    - Suis-je une fille ?
    Alors, j'ai des gros seins, un gros bidou, un gros fessier. A moins d'être Guy Carlier, je dois être une fille. Mais je ne suis pas amoureuse de MO Fogiel, je suis donc bien une fille.
     
    - Ai-je un blog ?
    Ben ça y ressemble.
     
    Ben mince, on est sur un blog de fille. (Ouch, ça fait mal dès le lundi matin, quoi on est jeudi, mais je vous zute si vous travaillez pendant que moi je fais de la télé en semaine, pour moi aujourd'hui c'est lundi et demain c'est le week-end, j'adore ce genre de semaine).
     
    Sais-je écrire ?
    Euh, je crois, oui. Aligner 3 mots sans faute d'orthographe, le tout ayant un sens, j'y arrive la plupart du temps. Bon des fois, ça bugge, mais globalement, je m'en sors assez bien depuis le CP.
     
    - Me moque-je ? (J'avais dit que des fois ça buggait dans l'écriture, si si).
    De qui, de quoi se moque-t-on d'abord ?
    De moi-même, c'est bien possible. Cela dit, sans un minimum d'auto-dérision dans la vie, on est très très vite malheureux. Ou con, mais j'ai essayé de ne pas choisir cette option, c'est vaniteux, mais c'est mieux.
    Des autres ?
    Bah, si peu. Je n'ai pas encore fait d'articles sur les admin réseaux, les toulousains, les bretons, les fessebouquiens, les blogueuses influentes (ah si, mais c'était hyper succinct), les trentenaires (Anouchka, elle compte pas, c'est trop facile ;-)), les dalmatiens (non, je ne peux pas, c'est krô meugnon) ...
     
    - Est-ce que je parle de trucs de filles ici ?
    J'ai du effectivement parler de pilule contraceptive un jour, mais bon, 10 ans de trinordiol et 2 semaines d'échec en cérazette, je suis loin d'être experte. Et vu le nombre de grossesses que je cumule à 27 piges, je suis vraiment TRES TRES loin d'être experte.
    Sinon, nous avons une rubrique cuisine (plutôt alimentée par les exploits culinaires de Biscotte que par les miens, donc ça ne compte pas vraiment), tricot/couture (quand je ne fais pas ma faineasse), des fois je parle de mode, mais bon n'est-ce pas réducteur de cantonner tout ceci à des sujets de fille ? ;-)
     
    - Ai-je des références ?
    Lorie, oui, et j'en suis fière.
    Proust est un leurre, je viens juste d'emprunter le 1er tome d' "A la recherche du temps perdu" à la bibliothèque pour mourir moins bête. Ceci dit, la madeleine de Proust était réellement une biscotte à la base, pas besoin de lire ses oeuvres pour le savoir.
     
    - Suis-je impertinente ?
    Impertinence
    1. Manière irrespectueuse de parler et d’agir.
    Ah non je ne suis pas d'accord, faire des doigts aux abrutis de la route, ce n'est pas de l'irrespect, c'est de l'éducation. Non, non, non, je ne suis pas d'accord, je suis respectueuse.
    2.  Manière de parler et d’agir contre les bienséances.
    Ah oui, effectivement, les bienséances, j'ai du mal. Encore plus si on se comporte de façon hypocrite ou prude devant moi. Les mâts de Cocagne dans la piste d'atterrissage, très peu pour moi.
     
    - Suis-je truculente ?
    Truculent
    1. Qui est violent, excessif, haut en couleur.
    Je suis non-violente, oui des fois je suis un peu excessive mais ça fait mon charme, haute en couleur, ben je suis rousse, je n'y peux rien !
    2. Qui est pittoresque.
    Ben faut demander à Biscotte si l'ascension de mon Mont de Vénus mérite le détour, mais si il reste, je pense que oui !
     
    Donc si je compte les points d'une manière tout à fait personnelle :
    Blog de fille : 1/1
    Ecriture : 1/1
    Moquerie : 2/2
    Trucs de fille : 1/2
    Références : 1/2
    Impertinence : 1/2
    Truculence : 3/4
     
    Ce qui nous donne 10/14 soit 71% de compatibilité avec l'article d'Mry.
     
    (Ouais tout ça pour dire ça, nananère).
     
    (Si vous ne savez pas qui est Mry, je vous vénère à tout jamais :P )