Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bonnet

  • Tricoter avec ses neurones

    Mon tout premier ouvrage complet au tricot fut un bonnet pour le Biscotte dans une laine gris chiné pour ne pas voir les défauts. J'avais chopé un modèle sur le net, et j'ai tricoté ce qu'ils disaient. J'étais fière, je n'avais pas loupé de mailles, c'était beau. J'avais certes remplacé les côtes 1*1 par du point mousse puisque je débutais, mais j'étais vraiment contente. Avant de coudre le bonnet, j'ai quand même voulu le mettre sur la tête du Biscotte. C'était effectivement très réussi pour une kippa.

    Ce jour là, j'ai appris à compter pour recalculer les modèles avec l'échantillon de la laine effectivement utilisée.

    Puis, j'ai fait mon premier pull pour enfant. J'avais bien tout recalculé. J'ai tricoté le dos avec ses 2 centimètres de point mousse supplémentaires sur le côté pour y mettre les boutons comme sur tous les pulls pour bébé. J'ai tricoté le devant avec ses 2 centimètres de point mousse supplémentaires sur le côté pour y mettre les boutonnières comme sur tous les pulls pour bébé. C'était beau. C'est quand j'ai voulu assembler le dos avec le devant que j'ai compris que s'ils précisaient côté gauche sur endroit de l'ouvrage, puis côté droit sur endroit de l'ouvrage, c'était pour que boutons et boutonnières puissent coïncider.

    Ce jour là, j'ai appris à réfléchir avant de faire un motif particulier sur un ouvrage.

    En ce moment, je fais un pull pour petit garçon. J'ai bien calculé et réfléchi. Alors quand c'était écrit sur mon petit carnet : "Pour l'encolure, rabattre les 12 mailles centrales". J'ai réfléchi que j'avais 63 mailles en tout donc que c'était 13 mailles que je devais rabattre. Puis j'ai calculé : 63 - 13 = 60 / 2 = 30. J'ai tricoté 30 mailles, rabattu 13 mailles et j'ai vérifié qu'il me restait bien 30 mailles à tricoter ...

    Aujourd'hui, j'ai appris que quand on a des neurones en grève, il faut compter, réfléchir, et re-compter.

     

    concoursprintemps.gif
    Ceci était donc ma participation au concours de printemps de Knit Spirit.