Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bruit

  • La résidence familiale ...

    Quand on est arrivés ici, je veux dire dans notre résidence, oui on a vu le bac à sable au milieu des immeubles, mais on a aussi vu les vieux.

    Sauf que les vieux, c'est con mais ça finit par partir. Et se faire remplacer par des plus jeunes.

    Et quid de l'appart à 25 bornes de paris de 3 ou 4 pièces entre 60 et 80 m2 entre 200 et 250K dans un village plein d'arbres et de petits zozios ?

    Bah des familles avec des gosses ....

    Alors le matin à 8h, ça part à l'école. Et nous, on a une chance folle, c'est que la voisine du dessus possède deux petits spécimens féminins dont le plus jeune développe une phobie de l'escalier à base de hurlements et de pleurs déchirants. C'est très con, on n'a pas d'ascenseur.

    Alors ça hurle.

    Ensuite vers 9h, on entend par la fenêtre le cliquetis du chariot du gardien qui fait le tour des vide-ordures.

    A 12h, ça rentre de l'école, même scénario que le matin dans les escaliers. Ca repart à l'école à 13h30.

    Ca rentre de l'école à 16h30. Ca doit prendre son goûter, puis quand il fait beau, ça redescend jouer dehors. Donc ça hurle dans les escaliers, puis ça continue à hurler dehors. Et on a beau ne pas avoir le bac à sable ou le toboggan en bas de notre fenêtre, on a de la pelouse, des bancs pour asseoir les mères, un massif de fleurs autour duquel on peut tourner autour avec son tricycle et pis surtout on est l'endroit encore bien ensoleillé de la résidence.

    Et puis, plus haut dans la résidence, ce sont les ados qui font du skate ou du basket, alors on ne se mélange pas entre moins de 7 ans et plus.

    Et ça dure jusque 18h30.

    Petite pause.

    Et c'est qui qui vient nous faire chier de 19h30 à 21h30 ???

    Les djeuns. *soupir*

    Ca téléphone, ça dragouille sur le banc, ça fume des cigarettes que toute la fumée remonte dans l'appart et pourtant on est au 3ème, et ça parle.

    Je ne sais pas ce que je préfère finalement. Les cris inintelligibles des gamins de 4 ans ou les discussions absolument inintéressantes à base de ouaich ouaich des djeuns de 18 ans.

    Parce qu'ils pourraient aller s'asseoir sur les bancs plus loin, ceux qui sont plus éloignés du parking, mais nan, parce qu'il y a les copains qui viennent les rejoindre en boostère. Oh la joie du moteur 2 temps débridé.

     

    Moi j'aime les vieux. J'aime habiter avec les vieux. Bordel, c'est quoi ce renouvellement de générations ?

    En plus, ça a piqué toutes les places de crèches, bande de salauds.