Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

c'est clair non?

  • Je disais simplement

    "Je dis que toutes celles qui veulent privilégier leur carrière continuent de le faire si tel est véritablement leur souhait et si elle ne souhaite pas, à tout prix, avoir un enfant ; mais que celles qui ont un vrai désir d’enfant le sachent, il vaut mieux trouver le moyen de concilier carrière et maternité avant 40 ans, car après, les chances de devenir enceintes deviennent infimes."


    source.

     

    Mais visiblement d'autres, j'espère, le disent mieux que moi.

    En termes que j'espère clairs, je respecte absolument le fait qu'une femme n'ait pas envie d'enfant. Je dis simplement qu'elle doit le savoir avant 35 ans.

    Le féminisme mal placé a fait croire qu'avoir un enfant à n'importe quel âge est super facile. C'est faux.

    Le truc qu'on m'a le plus répété après la mort de mon ange, c'est que j'étais jeune. Tous les médecins se rassuraient avec cet argument là. Car si j'avais eu 40 piges, qu'auraient-ils pu me dire ?

    Ah ben dommage, elle est partie, et pour en avoir un second, engagez tout de suite des démarches d'adoption parce que bon, la fertilité, ahem ....

    J'ai eu de la "chance". J'ai commencé à vouloir un enfant avec le Biscotte à 25 ans. J'ai commencé à procréer à 26 ans. Sans jamais m'arrêter, une fausse-couche, mon ange, puis ma Lapinette. Deux ans ininterrompus de grossesse. Une bonne grosse dépression après (et pendant). Mes défenses immunitaires totalement en rade depuis un an, une fatigue extrême.

    Je n'ai "que" 30 piges.

    Je sais qu'à 40 ans, ça n'aurait pas été possible. Mais apparement, je n'ai pas le droit de le dire. Ce n'est pas du pessimisme, ni du négativisme, c'est la réalité.

    Point barre.

    Je m'en branle complet de qui veut procréer ou pas. Je m'insurge juste contre ces nanas immatures qui croient tout savoir, sont mieux que les autres, n'auraont jamais de problèmes, qui veulent procréer mais à 40 ans.

    Je n'irais pas pleurer pour vous à ce moment-là, que les choses soient claires. D'ailleurs, je crois bien que par pure méchanceté, j'espèrerais un HT21 hyper élevé, de l'hypertension, du diabète gestationnel et une fausse couche. Au choix, je ne sais pas.