Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

caméra café

  • Nous étions au théâtre ...

    Je trottine les derniers mètres qui me sépare du saint Graal, que dis je, de la comédie de Paris.

    La porte de la salle n'est pas fermée, le monsieur prend nos tickets, et nous installe au 1er rang.

    Je m'écroule dans mon siège, j'ai envie de gerber, j'ai chaud, je vais mourir.

    Le frère de Biscotte me dit : "Si tu avais loupé la pièce à cause des Chiffres et des Lettres, je t'aurais appelé Mamie pour les 30 ans à venir."

    Ouf.

    La lumière s'éteint, le rideau s'ouvre.

    sp_23685_g.jpg
    La pièce est très bien, même si dès le début, on sait la fin, mon coeur de midinette essoufflée l'attend, et risque même une petite larme sur le final. Mais non, je retiens ma larme comme une brave, sinon c'est trop la te-hon devant Biscotte's brother.
    Surtout que je me dis qu'il vient de mater pendant 1h30 une nana super canon qui ne porte jamais de soutif et que ce n'est pas la larme à l'oeil qu'il doit avoir, lui.

    L'acteur (censé avoir été Momo dans le péril jeune, film que je n'ai pas vu) me rappelle quelqu'un mais je ne sais plus qui, je suis TRES perturbée.

    Nous testons les toilettes du théâtre, et nous décidons d'aller au resto. Il est 21h, c'est moi qui était censé repérer le resto, j'ai tout noté dans mon carnet que j'ai forcément dans la panique, oublié sur le canapé ...

    (To be continued)

    (Oui, encore).