Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ce n'est pas sale

  • Touche pas à mon utérus

    Le retour de la guerrière, après deux jours à chouiner sous la couette, on dit fuck à la tension aléatoire et on se ressaisit. Et pour se ressaisir, j'te préviens, ça va chier dans le ventilo, nan mé, on va pas commencer à me faire chier hein. Donc aujourd'hui, on inaugure la nouvelle catégorie du guide de survie à l'usage de la femme enceinte qui ne veut pas y perdre sa santé mentale.

    PETIT UN, MA POMME, ELLE T'EMMERDE ET ME PRENDS PAS POUR UNE CONNE, MOI ET MES HORMONES.

    Alors poulet OMG, on ne va pas tergiverser trente-six secondes, ta question, elle est CON, terriblement CON. 

    On se connaît pourtant toi et moi, ça fait un peu longtemps qu'on se pratique, et NON ça ne légitime en rien ta question.

    "déjà, il faut savoir si vous voulez garder ou non ce bébé."

    Attends, je vais vomir, tuer 3 bébés koalas et je reviens.

    Premièrement, on se calme, mais ta question est QUAND MÊME PUTAIN DE DEBILE, sans parler d'un manque certain de discernement dans le vocabulaire, à ce stade là, on parle d'oeuf, à la limite d'embryon, mais c'est tout. Ce n'est clairement pas un bébé, couillon.

    Deuxièment, faut vraiment que je te fasse un PUTAIN de récapitulatif de ma BORDEL de vie à chaque fois qu'on se cause, que tu percutes un peu les conneries que tu peux proférer ?

    Allons y gaiement, ça fait pas de mal et j'espère que c'est la dernière fois que je le répète.

    A 19 ans, IVG par curetage sans anesthésie (ça c'est pour le côté fun de la chose, j'ai déjà dit que les bretons cathos ça n'est pas trop ma tasse de thé ?); A 26 ans, fausse-couche par curetage avec anesthésie générale (ça c'est pour le côté économise par avance ta future psychothérapie, ah bon on fait des curetages avec anesthésie ?); A 27 ans, naissance par césa puis incinération de mon bébé-ange de 3 heures; A 28 ans, naissance par césa de ma Lapinette de 21 mois.

    Et maintenant j'ai 30 ans, 30 ANS, avec un PUTAIN DE 3 et un zéro derrière. TU CROIS QUE C'EST A 30 ANS QUE TU VAS M'APPRENDRE MON DROIT A L'IVG ? TU CROIS QU'A 30 ANS ET UNE EXPERIENCE PAREILLE, JE T'AURAIS DIT QUE JE SUIS ENCEINTE, QUE J'AI ARRÊTE LES ANTI DEP, LES CLOPES ET AUTRES PSYCHOTROPES POUR EVENTUELLEMENT ALLER ME FAIRE CURETER 6 SEMAINES PLUS TARD ????

    TU TE FOUS DE MA TRONCHE ????

    Quand je te dis, oui je suis enceinte, on ne va pas en faire un cake, c'est juste qu'il faut calmer tes ardeurs de pouponnage tant on y est loin, très très loin. Loin, pas dans le sens où je vais intervenir pour que ça n'arrive pas, loin, dans le sens où la nature fait son oeuvre et qu'en 9 mois il peut s'en passer des choses. Et tu le sais que je ne suis pas une PUTAIN d'optimiste bisounours, je ne suis que REALISME et OBJECTIVISME.


    Au prochain épisode, je t'apprends à gérer l'annonce de la chose à ta famille, jeune tourterelle sautillante.

    Dans le sens où tu vas garder cet oeuf, on s'entend, parce que, même si ce n'est pas l'envie qui me manquerait, je ne suis que finesse et couardise, je n'ai jamais expérimenté l'annonce d'une grossesse suivie de près, mais quelques jours plus tard pour bien perturber l'élément mère/belle-mère, par l'annonce d'une IVG imminente.

    Si tu l'as fait et que tu es encore vivante, raconte moi que je rie un peu.