Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

chaussures

  • Le bon vieux temps

    Où je n'avais que ma paire de Doc's pour uniques souliers est bien révolu.

    Ma dernière acquisition en est la preuve.

    HD_0000021089_32362_09.jpg

    Isn't she wonderful ?

    Evidemment, après ma paire de Buffalo jumelles d'Oceane, j'avais juré qu'on ne m'y reprendrais plus avec cette marque. Alors oui, les roses sont wonderful, mais c'est taillé pour un pied un peu large. Et j'ai le pied fin, alors la chaussure se barre tout le temps.

    Puis j'ai découvert les anti-dérapants de talons, qui marchent merveilleusement bien, sauf que la chaussure devient légèrement trop petite en sus des demi-semelles en silicone.

    Mais voilà que notre sauveur Bama, vient d'inventer les 1/2 semelles en silicone ultra fines avec des mini-picots anti-glisse qui masse un peu la plante des pieds.

    Une tuerie.

    Tout ça pour dire que j'ai rempilé sur du Buffalo, et que celles-ci sont beaucoup plus confortables à porter que les roses.

    Le commentaire masculin du jour : 'Elles sont ultra-sex et ça te fait un cul d'enfer'.

    Au moins, on sait à quoi il pense.

    Promis, un jour, on causera plus sérieux sur ce blog ...

  • Dilemme du vendredi

    Je trouve qu'on cause un peu trop sérieux sur ce blog ces temps-ci, boules de geisha, drogues, alcool et tutti quanti (j'ai pas de musique sur mon scooter alors le rock'n'roll c'est dur) alors on va parler fèshionne attitioude. Fringues et godasses en somme. Le sujet étant posé, les filles peuvent rester.

    Des fois, j'ai des obsessions. Genre je voulais des chaussures roses, j'ai cherché des mois durant, et maintenant je les ai mes Buffalo. Je voulais une veste blanche ouh là depuis plus d'un an, ça y est, je l'ai, Mango la semaine dernière, j'adore.

    Et là, ça fait plus d'un an que je veux des chaussures bleues. Oui parce que je ne suis pas trop chaussures multicolores. En fait, globalement, je suis plutôt pro-unie rapport à ma couleur de cheveux qui est une vraie couleur donc sur qui il faut compter dessus lors de l'habillement.

    127.jpg

    Océane, tu n'as pas rêvé, c'est bien du champagne, j'avais mariage il y a quelques semaines.

    Revenons-en aux chaussures bleues. Forcément, il faut du talon (je suis minuscule sinon) car j'ai les cheveux très plats, ça n'aide pas à tricher sur la taille. Et vu que ce sera de jolies chaussures, ce sera un modèle plutôt escarpin. Je cherche donc depuis longtemps et rien.

    La semaine dernière, je tournoyais au Printemps du SFE et j'ai vu ce petit modèle.

    chaussure-bleu-%C3%A9lectrique.JPGchaussures-andr%C3%A9-blogueuses.JPGchaussure-%C3%A0-plateau.JPG

     

     

     

     

     

     

    Le dernière photo, c'est juste pour que vous mesuriez le talon et la forme exacte de la pompe. Evidemment, que je ne les désire pas en orange, t'as vu la couleur de mes cheveux ? On va me prendre pour un panneau de signalisation de travaux !

    Bon là, se posent quelques petits soucis.

    1. On appelle cela des chaussures open-toe. Pour les néophytes en godasse, ça veut dire que l'orteil est à l'air, traduction littérale made by my brain, it's not brilliant, Brian. Or, jusqu'à il y a 4-5, je développais un complexe de l'orteil à l'air. Mes orteils étant moches, surtout le gros gauche, et les petits étant vraiment trop petits qu'on croit qu'ils n'existent pas, je ne me baladais pas les orteils à l'air même pendant la canicule. Puis, un jour, j'ai pété mon frein de roller, j'avais pas de pompes dans mon sac, j'ai acheté une paire de tongs à 5€ et je me suis convaincue que plus de la moitié de la planète avait des orteils voire des pieds voire un corps plus moches que les miens.

    Et au mariage susnommé, j'ai découvert que la moitié des nanas étaient aussi réfractaires à l'idée de l'orteil libéré, et je me suis sentie free as a bird tellement j'étais décomplexée of my mind, j'veux dire, moi j'ose montrer mes orteils, vive l'open-toe.

    2. Ces chaussures font partie d'une collection André qui s'appelle "Quand les blogueuses s'en mêlent". Lolons un coup. En résumé, pour celui qui ne suit pas du tout la blogosphérie féminine, y a 6 filles qui ont des blogs à qui André a autorisé à créer des godasses à grand renfort de buzz et youpla boum. En gros résumé personnel, y a 3 modèles qui sont moches voire très moches, 1 modèle qui n'est pas original, 1 modèle qui est cool mais il a un défaut rédibitoire pour moi, et puis il y a le modèle présenté ci-dessus.

    Moi, ça me pose un problème de participer à tout ce buzz blogosphérique, de me sentir une victime de la pub outrancière, de passer pour la fan de blogueries futiles, de faire partie d'une communauté de pintades avides de leurs idoles virtuelles prête à acheter une paire de pompes assez chère juste pour dire qu'elles les ont ?

    Pourquoi cette paire de pompes est la seule qui me plaît et qui soit faite par la seule blogueuse que je lis dans la bande de "créatrices" ?

    D'un autre côté, pourquoi me priverais-je d'acheter une paire de pompes qui me plaît vraiment alors que ça fait plus d'un an que j'en cherche une comme ça ?

    Le vie est une vraie jungle, je vais demander son avis à George (de la jungle), humour du vendredi !

  • Ca balance

    Hier, comme vous avez pu le constater assez facilement, j'étais dans une forme olympique. Est arrivé un moment de la journée où j'ai voulu taper virtuellement sur un blog de fille et sur l'auteure qu'après mûre réflexion je qualifierais d'idiote notoire (et ça se prétend journaliste, de là à s'interroger sur la qualité de la presse française, il y a moyen de se tirer une balle vite fait). J'ai écrit l'article, et puis je me suis dit "A quoi bon ?" tant le sujet pouvait être débattu et surtout me touchait beaucoup trop, alors j'ai simplement noté ce blog dans un coin de ma tête comme un repère de poule sans cervelle à ne plus jamais y mettre un clic de souris.

    Alors aujourd'hui, comme les esprits tourmentés se sont un peu calmés, on va quand même taper sur du blog de fille mais plutôt dans la catégorie "j'ai oublié mon cerveau en m'achetant des chaussures" ou "comment les mathématiques ne sont pas amies-amies avec les consuméristes fashionistas".

    Que j'essplique mon propos.

    Tout partait d'une requête assez simple de ma part : Comment bloquer un escarpin par le talon pour ne pas qu'il se fasse la malle à chaque pas ? Surtout quand on porte des mi-bas en voile qui rendent le pied très très glissant dans la chaussure.

    Comme on le constatera aisément, je m'efforce d'avoir des préoccupations à la hauteur de mes contemporaines juste pour essayer d'avoir moins le cafard.

    Grâce à mon ami Google, je suis d'abord tombé en pâmoison devant cette discussion ma foi fort instructive où j'ai appris que j'allais me faire violer ou que j'étais prostituée (ou les deux, va savoir) ou que je n'avais pas un boulot très fatigant (tout est discutable).

    Puis, j'ai atterri sur le blog ô combien célèbre et vénéré du Délit, ce qui aura au moins eu le mérite d'éclairer ma journée d'un rire étouffé par ma toux persistante. Passée outre le ton de commisération du "je vais t'apprendre à t'habiller, pauvre petite" car visiblement certaines aiment à se faire materner, mon esprit technique n'a pu s'empêcher de tiquer sur la théorie.

    Petit résumé (pour les faineants qui n'auraient pas cliqué sur le lien, ça vaut bien la peine que Ducros il se décarcasse) : "Par exemple si les talons les plus hauts que vous supportez dans la boutique sont de 10 centimètres, votre hauteur de soirée sera 8 centimètres et votre hauteur idéale pour le quotidien 5 centimètres."

    Sachant que on ne vend pour ainsi dire pas de chaussures à talons supérieurs à 12 cm (semelle compensée déduite) car morphologiquement aucun pied humain féminin n'est capable de supporter le degré de pente sans se casser la margoulette, on peut en déduire que la hauteur maximale de journée conseillée par le Délit n'excède jamais 6 cm, et la hauteur maximale de soirée est de 10 cm.

    1. TALONESCARPINSARENZA.JPG Sachant que sur Sarenza qui force est de le constater devient LA référence en terme de ventes de chaussures, seulement 31% des escarpins rentrent dans la catégorie chaussures de journée.

    2. Il existe autant de journées que de soirée sur le calendrier, mais au sens Délit, je déduis qu'il y a 4 à 5 journées de travail par semaine par opposition à 2 à 3 soirées par semaine (hormis si on est une clubbeuse addict évidemment)

    3. la fille lambda possèderait donc deux fois plus de chaussures de soirée que de chaussures de journées alors qu'elle passe deux fois plus de temps en journée que en soirée, la fille lambda n'est pas très logique

    4. la fille lambda se balade la journée avec toujours les mêmes chaussures qu'elle use jusqu'à la corde mais arbore des chaussures éclatantes le soir alors qu'il fait noir

    5. au choix, on nous prend pour des billes OU le Délit est subventionné pour l'achat de ballerines et autres pataugas pour faire baisser la prostitution dans nos rues

    6. le Délit est donc de droite vagale

    AH BEN BRAVO.