Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

christian charmetant

  • Célibataires

    sp_24309_g.jpg Comment dire ?

    J'étais fatiguée.

    J'avais mal mangé au bistrot des théâtres en face (pâtes mal cuites, sauce bizarre, j'ai l'estomac fragile).

    Nous étions au 1er rang, chauffage dans les mollets, jambes lourdes direct.

    J'avais une envie dingue d'aller poser mes pieds sur la scène mais je me suis doutée que ça ne se faisait pas.

    Le siège était très inconfortable.

    C'était .... euh .... à chier ?

    Bon Biscotte a rigolé.

    Il paraît que c'est tiré d'un bouquin, je dirais certainement un super mauvais remake de chick-litt empreinte de Mars et Vénus.

    C'est une catastrophe.

    Christian Charmetant y met de la volonté.

    Catherine Jacob surjoue.

    Ah sinon, il y a une scène dans le noir. C'est la meilleure. On ne voit pas les mimiques surjouées de Catherine Jacob, on peut fermer les yeux pour essayer de pioncer un peu.

    Bon, à vrai dire, je n'ai même pas décoché un sourire de la pièce.

    Même à la fin, j'étais tellement circonspecte que j'ai failli oublier qu'il fallait applaudir.

    Apparemment, je n'y ai pas mis beaucoup d'enthousiasme, les B&Bs étaient morts de rire.

    Ceci dit, la moyenne d'âge du public possédait la carte senior plus sans souci.

    Ceci expliquant peut-être cela.