Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

course

  • Je dors mal

    et ça, c'est très grave.

    En plus, ça fait deux jours que je me lève avant 8h10 du matin et pour quiconque me connaît un tant soit peu, ça n'est clairement pas une heure pour moi pour être debout.

    Mais ça va mal, pour des raisons forcément toutes aussi importantes que les autres puisque dixit le Biscotte, je stresse pour rien et tout ce que je raconte est sans importance et que je me prends la tête pour rien.

    Alors je me suis rappelée que j'avais un blog fait rien que pour ça, me plaindre, écrire mes angoisses et par là-même, les exorciser.

    1er point, les courses.

    (ça va être long, hein, je préviens quand même).

    Depuis que j'ai l'immense privilège de ne plus être un baleineau ballonné, j'ai gagné le droit de faire les courses. Le droit, que dis-je, le conseil fortement appuyé de faire les courses. Enfer et damnation. Alors tout ce que je peux, j'achète sur auchandrive, après y a plus qu'à se péter le dos pour tout monter au 3ème étage sans ascenseur. Mais au moins, je ne me fade ni clients ni caissières, et ça, ça n'a pas de prix.

    Malheureusement, pour le frais, auchandrive n'est toujours pas la panacée.

    Avant, j'avais un camion qui vendait des fruits et des légumes sur un rond-point de campagne. C'était cool. Jusqu'à temps que ce con décide de ne pas bosser en août alors que forcément, c'est en été qu'on achète le plus de fruits et de légumes. Fais chier.

    L'autre jour, je suis allée à Carrouf d'Estonie de l'ouest. J'étais bien garée et une pétasse (oui on appelle ça comme ça) s'est garée en vrac à côté de moi avec sa 206 kéké autocollée A de telle sorte qu'il ne me reste que 10 cm pour ouvrir ma portière pour attacher le landau de Lapinette. Cette conne est arrivée au moment où j'essayais d'attacher Lapinette coincée entre sa caisse et la mienne. Elle s'est mise au volant sans me calculer et m'a reculé direct dessus. J'ai donc gueulé bien vite. Evidemment cette pouffiasse (oui je suis vulgaire) s'est défendue en disant sic "je sais conduire hey" ce qui restait à prouver puisqu'apparemment la perpendicularité et le centrage dans une place de parking ne l'avait pas effleurée et que l'utilisation des rétros non plus et sic "quand je recule, t'as qu'à bouger ton cul" ce qui reste quand même totalement l'inverse de ce qui est enseigné au code de la route mais si j'avais répondu elle aurait sans doute attaqué encore plus fort en me taxant de raciste, on connaît la chanson.

    Le problème majeur de cette altercation c'est que j'en ai oublié de mettre la ceinture de sécurité de Lapinette et je m'en suis ENORMEMENT voulu. Même si accident il n'y a pas eu, je trouve ça très grave de ne pas lui mettre sa ceinture, c'est comme ça.

    Et hier, je suis allée à Carrouf Bercy 2. Je me suis garée sur les places spécial poussettes. Et forcément à côté de moi, j'avais un con sans enfants qui s'est garé là car la place libre normale la plus proche était 2,5m plus loin. Pis en fait, y a une place libre normale qui s'est libérée 4 mètres plus près du magasin alors il a changé de place. Cette ingratitude flagrante qui consiste à se garer sur des places handicapées ou spécial poussettes m'a tellement affligée que j'en ai carrément oublié de fermer la portière passager pendant que je faisais les courses.

    Au retour, j'ai donc paniqué qu'on m'ait piqué le sac à langer mais non, ouf.

    Sauf qu'en plus, j'étais allée à la caisse "Libre-service". A noter qu'ils n'appellent plus ça caisse rapide, c'est déjà ça de pris. C'est une fois que j'ai commencé à scanner les articles que la connasse d'hôtesse de caisse m'a précisé que ça ne marchait pas avec les fruits et les légumes et les barquettes de poisson. Ce qui constituait 90% de mon panier. Et qui m'a engueulée quand j'ai appuyé moi-même pour débloquer cette putain de machine qui n'acceptait pas mes légumes. Et qui m'a ensuite engueulée parce que mon ticket de sortie était tombé par terre et ensuite parce que je n'allais pas assez vite pour dégager ma poussette.

    Là, je l'avais encore plus mauvaise. Et quand hier soir, Biscotte m'a fait remarqué que je m'étais trompé entre du maquereau que j'aime et du bar que je n'aime pas, j'ai durement boxé l'oreiller.

    Encore plus quand je me suis rendue compte que j'ai fait les courses pour deux alors que mes géniteurs débarquent cet aprem et ce pour 3 jours.

    Ne suis-je point trop conne ?

    Ah ben si.

    Point n°2 Les géniteurs

    Ce qui nous amène à prévoir des repas pour 4, ranger et nettoyer l'appart, bon encore heureux qu'ils dorment à l'hôtel et prier pour que Lapinette soit sage sinon ben forcément ça sera de ma faute non ?

    Point n°3 Stériliser de la compote

    Je n'ai jamais fait de conserves maison et ça m'angoisse au plus haut point de flinguer ma compote rhubarbe-framboises en loupant ma stérilisation. Et en plus, il faut que j'achète les pots à joints. Cf point n°1, je vais me pendre.

    Point n°4 La santé de Lapinette

    Dès que je la sors sur Paris, je culpabilise pour son sommeil. Dès que des gens viennent, c'est pareil. Dès qu'on sort n'importe où d'ailleurs, j'ai peur de la chambouler. Et pis quand je vois ses petites fesses toutes rouges, j'ai mal pour elle alors que visiblement ça a l'air d'aller. Et comme j'ai chaud, j'ai peur qu'elle ait trop chaud, alors qui visiblement si elle se réveille plus tôt le matin c'est parce qu'elle a froid. En même temps, le Biscotte la fait dormir en body à manches courtes et c'est tout, tu m'étonnes qu'elle se les gèle même à 23° dans la chambre.

    Point n°5 La crèche de l'enfer

    Lapinette entre à la crèche dans 2 semaines. Déjà ça me stresse de la laisser comme ça si jeune seule avec des inconnus méchants. Jamais elle ne va s'en remettre. Et pis quand elle s'en remettra (au bout d'une demie-heure parions), elle ne voudra plus rentrer à la maison et sa maman n'aura plus aucune importance pour elle.

    Et je suis allée déposer mon dossier la semaine dernière à la comptable de la mairie. Qui ne m'a toujours pas rappelé, c'est que ça devient urgent de savoir combien je vais payer non ? Surtout que le premier prélèvement est censé être dans une semaine, alors bon.

    Et pour cette crèche, j'ai une liste longue comme le bras à fournir. Et j'ai très peur que si je ne respecte pas cette liste àlacon, je me fasse tirer les oreilles par la directrice, qu'elle appelle la DDASS et qu'on m'enlève Lapinette.

    C'est comme hier à midi dans une brasserie totalement dégueu (Le café de Pauline à Bercy Village pour ceux que ça intéresse), je disais à mon co-déjeûneur que pour calmer Lapinette, je l'avais mise au bain puis au lit pour plus l'entendre car elle me soûlait. Ce qui bien sûr n'est pas à prendre au premier degré mais il me faisait remarquer à juste titre que 99% de la population n'est pas capable de le comprendre et qu'on allait me juger.

    Enfin, bon, là déjà, j'ai une feuille de rythme à remplir sur tout ce que la Lapinette fait tout au long de la journée et ce pour les 2 prochaines semaines pour la crèche. Alors déjà le principe qu'elle ait un dossier déjà à cet âge là m'interpelle quelque peu mais qu'en plus, grâce à cette feuille, on puisse juger mes talents de maman, ça coince beaucoup.

    D'aucuns diront que ce n'est pas pour ça, cette feuille, mais justement pour que la crèche puisse faire exactement comme moi, j'ai des doutes. Tout le monde juge tout le monde et en particulier sur l'éducation des enfants.

    Et si je n'arrive pas à voir à la minute près où Lapinette s'endort, je culpabilise. Si je pense que je vais oublier d'écrire qu'elle a chié à telle heure, je culpabilise.

    C'est horrible.

    Et en plus, sur la liste des courses (cf point n°1) de la crèche, ils demandent des lingettes. Mais moi, la Lapinette elle se fait laver les fesses au coton et à l'eau car les lingettes sont beaucoup trop nocives pour sa ptite peau fragile et elle ne supporte pas. Je fais quoi, je leur fournis le bocal d'eau pour tremper le coton ?

    Et il demande son doudou préféré. Je fais quoi moi si elle s'en fout de savoir si elle s'endort avec le doudou jaune ou le doudou rose ? Si je donne le jaune et qu'elle arrive pas à s'endormir ce jour là, je suis sûre qu'on va m'accuser de l'avoir privée du rose qui aurait permis lui de l'endormir, non ?

    Comment ça, je suis parano ?

    Nan, mais, merde quoi.

    En plus je dors TRES mal.

    La suite au prochain épisode.

    Faut que j'aille planquer le vieux stérilisateur annoncé cassé à la MC mais qui est en réalité cramé et que c'est vraiment pas bien.

    Fais chier.

    Tchuss.

  • Question de temps

    J'ai mis 31 minutes pour rentrer ce soir du taf. A coeur vaillant, rien d'impossible. Et encore j'ai eu des ralentissements.

    Soit hautetfort n'est pas passé à l'heure d'hiver soit mes lecteurs ont loupé le coche, mais le pic des visites se fait une heure avant depuis le début du mois.

    Il est 20h30, il est donc l'heure d'aller se coucher. No life, style j'ai un taf et absolument plus aucun temps pour faire autre chose. Y a pas à dire, en ce moment, j'adore la région parisienne .... :(