Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

crèche

  • Jeudi, c'est busy

    Alors oui, hier, c'était mercredi et comme tout bon mercredi, c'est LE jour où tout se passe. D'ailleurs c'est bien pour ça que nous autres, femmes en 4/5, ne pouvons espérer aucune évolution professionnelle ni aucune augmentation, parce que le mercredi c'est le jour indispensable de la semaine. Ce n'est donc purement pas pour des raisons discriminatoires et machistes, c'est juste de la logique économique.

    C'est donc pour cela que hier, je n'ai point répondu à vos milliers de commentaires (ahem) et vos nombreux mails (hein).

    Le mercredi, je suis dédiée à la tenue de mon ménage et à ma condition de jeune parturiente.

    Donc, nous avons visité un appartement hier matin et brièvement, je vais juste vous dire qu'il va me falloir du conseil immobilier, les cocos, car je pense bien que nous allons faire une proposition.

    Ensuite, je suis allée voir Mamour pour les 8 mois de Lapinette et pour les 2 mois de mes anti-dép. Chacun son truc. La Lapinette se porte comme un charme et est un être exceptionnel. Mais vu qu'elle ne tient pas encore assise, nous pensons qu'elle n'aura pas son bac à deux ans, damned.

    Moi aussi, je me porte comme un charme, mais Mamour m'a demandé de continuer les anti-dép surtout si j'achète un appartement mais de diminuer les anxiolytiques. C'est assez incroyable de trouver un médecin avec lequel je suis sur la même longueur d'onde. Un médecin qui sait ce que c'est la condition de pot de yaourt (sa femme le fut), un médecin qui a lu tous les tomes de Valérian & Laureline, un médecin qui prend son temps quand c'est nécessaire et qui décide de son plein gré de me faire parler pendant 40 minutes au lieu des 20 minutes programmées du rdv. (Par contre, pour les fringues, OMG, c'est pas possible !!!)

    A 18h, j'ai eu un coup de speed du mercredi en m'apercevant que je n'avais "que" lancé une lessive. Je l'ai donc déchargée fissa, remise une autre, lavé les bib, stériliser, ranger le salon et le bureau, et décrété que c'était un mercredi rentable de femme au foyer.

    Et depuis ce matin, je surfe sur des sites hyper glamour de conseils immobiliers en tout genre. Enfin depuis 10h20, vu que j'ai lâchement éteint le réveil à 7h20 et que je me suis réveillée ... à 9h. Dire que j'ai coursé est un doux euphémisme.

    D'ailleurs une charmante gamine qui sortait à 2 à l'heure de la crèche a dit à sa maman que la "dame" était méchante parce qu'elle ne lui avait pas tenu la grille d'entrée 5 mètres devant la 1ère porte de la crèche. J'ai donc balancé quand j'étais entre les deux portes de la crèche que la dame était pressée et que la petite fille était mal élevée. Malheureusement, elle ne m'a point entendue. Saleté de mioche.

    Et j'ai fini par un gros PUT*** juste en entrant dans le couloir de la crèche. Moment de solitude quand tu nous tiens.

  • Bourde

    Je viens d'apprendre ici que c'est la journée de la gentillesse.

     

    Je prierais donc mes éventuels lecteurs de bien vouloir reporter la lecture de l'article précédent à demain.

     

    Toujours ici, de fil(le) en aiguille (spécial dédicace à Pépette), j'ai cliqué sur une page blogofillesques qui m'a renvoyée sur ebay où j'ai croisé des low boots Louboutin noires de ma pointure dites neuves à la moitié de leur prix neuf.

     

    Et ça je ne trouve ça pas très GENTIL de me mettre ça sous le nez un vendredi après-midi où je porte des bottes André en PVC de 6 ans d'âge et où la Lapinette vient de se faire mettre à la porte de la crèche pour cause de petit bouton purulent.

     

    La vie est CRUELLE.

  • Ah ben oué, j'étais partie

    Et je suis reviendue.

    Encore plus sur les rotules qu'avant.

    Tout a débuté par "Allo chérie, tu peux téléphoner à la crèche pour dire que je serais en retard, je viens de me vautrer à moto".

    Un plâtre au poignet, un Biscotte très grognon - doux euphémisme, un aller-retour en Brittonie du Sud à conduire tout le trajet, une pauvre mitaine tricotée et détricotée 14 fois au bas mot et il me reste encore le pouce à finir, une Lapinette qui semblerait-il aurait déjà les dents qui la travaille, un sauna tout pourri à Italie, je suis là.

     

    Enfin, bon, je vais me coucher, là surtout.

     

    Mais demain, c'est boulot, alors peut-être que j'aurais le temps de poster un peu.