Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

damien

  • M6 chie dans la colle

    Moi, le dimanche soir à je ne sais trop quelle heure, je ne suis pas devant ma télé. Je ne sais pas non plus ce que je fais, mais ce que je sais, c'est que je ne regarde pas la télé.

    Alors j'avais pris l'habitude regarder D&CO en semaine quand je suis toute seule sur m6replay.fr.

    Sauf que la semaine dernière, j'ai mis 3 jours à réussir à voir un seul épisode (30 minutes) tellement leur site ramait. Et encore j'ai sauté des passages.

    Ca m'a sérieusement gonflé.

    Et là, j'ai voulu revisionner les prestations de Soan (Alabama Song, trop géant) et Soan & Damien (Est-ce que tu viens pour les vacances, exceptionnel, tellement gay et rigolo) sur le site nouvellestar.fr, et pareil, ça rame comme c'est pas permis.

    Mais le pire, c'est que si on pouvait bufferiser les videos, j'attendrais et je pourrais la visionner en entier.

    Mais non, ces ptits cons de M6 ont tellement peur de je ne sais quoi qu'ils verrouillent le buffer et qu'on doit dépendre de la capacité de leurs serveurs qui sont complètement nazes.

    Et forcément, ils font supprimer toutes les versions video qui peuvent exister un minimum de temps sur youtube ou dailymotion.

     

    Alors FUCK.

    Comment je fais moi ?

    Je suis obligée de regarder D&CO quand ça passe ??

    Wow, faudrait peut-être passer aux nouvelles technologies les cocos, maintenant la télé, ça doit être quand on veut.

    NAN Mé.

  • La Nouvelle Star du stylisme

    Si on était dans la blogosphère consensuelle, on pourrait parler de quoi ils chantent à la Nouvelle Star, mais en fait, on s'en fout parce qu'à part Soan, Camelia et Damien, il faut tous les jeter.

    Mais moi, je voudrais parler du stylisme.

    A la première émission, ils ont jeté toutes les minces, et je pense que du coup, la styliste a du démissionné. On s'est donc traîné une deuxième émission cata-fringues, parce que tout le temps imparti a été donné au coiffeur et faut dire qu'avec les 3 gonzesses restantes, y avait du boulot.

    Alors, à la 3ème émission, ils ont réussi à trouver des fringues potables pour Mélissa, elle était classe et bien gaulée dans ses fringues. Manque de bol, elle s'est fait jetée. Et puis, il y a quand même un truc qui clochait. Je veux bien qu'on ait des formes, une fois bien fringuée, c'est joli, mais là, même pas 18 ans et déjà de l'escalope sous le bras, et elle l'a monté son bras pendant sa chanson. Mais, mais, elle est au courant d'un truc qui s'appelle le triceps ? Un muscle, un truc qui se muscle et qui pendouille pas quand c'est musclé ? A 18 ans !!! Que ça pendouille plus tard, bien plus tard, ok, mais non, quoi, 18 ans, ce n'est pas possible. Allez, on muscle son triceps, c'est quand même pas compliqué. Une bouteille d'eau pleine dans chaque main et on fait aller son bras bien en arrière et on le ramène. Plein de fois. Et ça ne pendouillera plus, ou moins.

    Alors cette semaine, le nouveau styliste n'avait plus que deux gonzesses, et apparemment c'est le max dont il peut s'occuper. Il a arrêté le legging brillant pour Camelia histoire d'arrêter de nous grossir son cuissot puissance dix mille, un jean et une veste tartan c'était très bien.

    Mais pour Leïla, j'ai envie de le féliciter. Faut savoir que Leïla, c'était une bouteille d'Orangina avec une coupe de caniche. Je comprends bien que la vie ça suce et quand on a des cheveux pareils, on doit être désespéré et on n'a pas forcément envie de se cogner 1h de lisseur tous les matins. Mais question robe, elle nous a infligé la baby-doll sac à patates avec les collants fluos beaucoup trop longtemps.

    Et hier soir, en duo avec Soan, elle avait une robe trapèze noire graphique avec des ronds rouges, et elle était JOLIE. (Et pourtant, elle doit être très loin de la taille 38, comme quoi c'est possible, suffit de savoir ce qu'on peut mettre).

    Maintenant, le styliste, il faut persévérer, ou sinon faut m'embaucher.