Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

danny boyle

  • Slumdog Millionnaire

    C'est en maugréant contre le coup de téléphone de la BM ce matin qui m'a réveillée que je me suis rendue que Biscotte et moi, on était un peu franchement décalé sur les horaires de la vie active. Il était 10h53, Biscotte enfilait ses chaussettes pour prendre le train de 11h pour le boulot.

    Ceci dit, c'est un peu de la faute de Mabroukh qui ne se réveille qu'à partir de 19h. Alors bon, on est bien obligés de l'emmener au ciné, non ?

    En tout cas, ça l'a bien fait danser.

    Slumdog Millionnaire.

    Je fus toute perturbée parce que j'avais lu le bouquin.

    Et bien, ça n'a rien à voir. Globalement, il a gardé le pitch "Un indien des bidonvilles gagne à Qui veut gagner des millions", mais pour le reste, hormis l'existence du gros méchant principal et le passage au Taj Mahal, ça a été tout bien édulcoré. Option sucre glace par kilos.

    Parce que le B&B a eu peur que ça soit trash pour nous, pour moi et mes petites émotions fragiles.

    Je rappelle que dans le bouquin, y avait des pédophiles à quasi tous les chapitres, qu'il commençait l'histoire en se faisant torturer à poil option flagellation des coucougnettes comme dans Casino Royale et pas simplement chatouiller les pieds avec de l'électricité.

    Rien de tout ça donc dans le film, il m'a fallu une bonne demie-heure pour me dire "C'est bon arrête, regarde avec un oeil neuf, ça n'a rien à voir". Et puis parce que j'ai supposé que le Biscotte n'avait pas franchement envie de m'entendre continuer à dire "Quoi mais c'est son frère ? Mais c'est pas son frère normalement. Pis c'est pas son vrai nom. Pis sa mère, ...."

    Une fois ce petit désagrément passé, c'était très bien comme film. Je n'ai pas été transbordée d'émotions, mais j'ai failli verser ma ptite larme à la fin, c'est bô l'amûr.

    Très bons acteurs, surtout quand ils sont petits, bonne réalisation, une vision de l'Inde pauvre et/ou corrompue. Un bon moment.