Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

femme enceinte

  • Messieurs les mufles

    Les courses surréalistes.

    Bon je suis (un tout petit peu) dans le bad pâté ces temps ci. Mais bon, je reçois des gens samedi soir, il paraît que je vieillis bientôt, ça me met en joie, c'est inimaginable, donc je vais ravitailler le frigo pour nourri dignement tout ce monde. Tout ce qu'il était possible de commander à auchandirect, c'est fait, mais bon pour le reste, je me suis traînée à Carrefour.

    Alors oui, l'année dernière, j'avais pesté contre leurs caisses handicapé/femmes enceintes/gens avec enfants en bas âge où tout le monde va et qu'elles sont encore plus blindées que les autres. Mais là j'ai pas pensé. Puis j'ai pas trop pensé non plus que le premier jour des soldes aurait un impact dans les supermarchés. Pis aussi que c'était mercredi, le jour où les gens ne travaillent pas. A vrai dire, oui, je ne pense pas beaucoup. Enfin pas à tout ça en tout cas.

    Bref. J'ai pourtant bien respecté la liste (hormis les 5 litres de lave-glace qui m'a fait défaut à l'aller et bim +5kgs dans le caddie) mais à la fin mon cabas était encore super lourd (les légumes c'est lourd) à pousser.

    J'arrive en caisse, je me dis que je vais planter derrière n'importe laquelle et que je vais attendre en comatant vu le bordel complet. Et puis je tombe sur une caisse Priorité handicapé et femmes enceintes. Et c'est tout. Et puis y avait qu'un caddie devant moi. Un gros type plein de bière dans le bide qui n'a l'air ni handicapé ni enceinte. Mais bon il a déjà déballé ses affaires sur le tapis, je ne dis rien mais ça me démange.

    Puis arrive Mufle Number One (MNO) qui me demande de passer devant pour payer ses 4 bouteilles de lait. Là, je dis non. Je l'engueule, on est à une caisse spéciale, cherche la charité ailleurs mais pas ici. Il part à la caisse à côté.

    Mufle Number Two, c'est le type au chariot devant moi. La caissière lui demande sa carte handicapé. Il en a pas. Alors elle lui explique qu'il doit donc passer derrière les femmes enceintes et les handicapés. On était 3 derrière lui. MNT ne se démonte pas, il explique qu'il est arrivé avant, que la caisse n'est pas réservée aux femmes enceintes et handicapés mais seulement prioritaire. La caissière lui explique que justement, il n'est pas prioritaire donc il passe après.

    MNO revient à la charge pour me doubler car il a raté à la caisse d'à côté. Il demande à la caissière de lui encaisser ses bouteilles de lait. Elle lui dit que si je suis d'accord, elle fera un effort. Je dis que non, je ne suis toujours pas d'accord mais qu'apparemment on s'en branle complet de mon avis et qu'il n'a pas à faire ses courses pendant sa pause alors qu'il sait qu'il n'a que 20 minutes (ouais il a essayé de m'apitoyer). MNO pique un scandale, interpelle une autre employée puis le directeur de la sécurité qui lui dit de dégager.

    MNT est toujours là. La caissière lui rappelle qu'il doit partir. Il dit qu'il ne peut pas puisque ses articles sont sur le tapis. Elle lui explique qu'il n'a qu'à les remettre dans son chariot. Il dit que c'est inadmissible, que la caisse n'est pas réservée, c'est un scandale, qu'il va avertir la direction du magasin. La caissière rappelle le directeur de la sécurité qui lui dit de dégager.

    Je dois donc me pousser (option bad pâté aggravé genre je me demande encore combien de temps je vais pouvoir rester debout), pousser mon cabas, pousser le vieux handicapé derrière moi pour que MNT puisse reculer son chariot et dégager.

    Je suis donc à la caisse. Et la caissière s'excuse auprès de moi de ce qui vient de se passer !!!

    Alors je lui explique qu'elle n'est pas responsable des gens mal élevés et qu'elle est très gentille.

    Je suis encore sur le cul mais j'ai réussi à dire NON malgré mon état larvesque, c'est bien non ?