Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

fontaine

  • La revanche du gobelet masqué

    C'est un petit gobelet qui me sert à boire de l'eau au travail.

    Quand le petit gobelet est vide, je pars aux toilettes, je fais ce que j'ai à faire et en revenant, je passe devant la fontaine à eau et je le remplis. C'est ma petite pause personnelle.

    Je recommence.

    Quand le petit gobelet est vide, je pars aux toilettes, je le pose sur la patère de la porte, je fais ce que j'ai à faire et en revenant, je passe devant la fontaine à eau et je le remplis. C'est ma pause personnelle.

    Je recommence.

    Quand je crois que le petit gobelet est vide où que j'ai un autre besoin, je pars aux toilettes, je pose le gobelet sur la patère de la porte, je fais ce que j'ai à faire et je récupère le gobelet (pour aller le remplir à la fontaine sur le chemin du retour) vaillamment en pensant qu'il est vide et je m'arrose de la tête aux pieds. Je fais un trou de plus dans la forêt amazonienne en m'épongeant et en épongeant le sol au PQ. C'est ma grande pause personnelle.

    1. Les patères, c'est très con dans les toilettes.

    2. Vaudrait mieux y mettre des sèche-cheveux.

  • A la recherche d'une sonde sub-dallaire

    L'autre jour, je présentais mon super cendar écolo.

    Ce matin, mondialisation oblige, un indien avait piqué ma place. Après l'avoir prestement dégagé, j'ouvre mon sac à main prendre mon stylo. Et là je sens une odeur de cendre.

    Bizarre, bizarre.

    Ce midi, je me rends compte que mon super cendar a fuit dans mon sac à main. Ni une, ni deux, je déballe mon sac à main sur le rebord de la fontaine de la Défense et je renverse mon sac pour vider les dites cendres.

    Le problème ne vient pas de la fontaine, non, non. J'ai juste oublié que mon sac avait des poches non fermées sur le côté. Hé, hé. J'ai donc laissé échappé mes clés d'antivol de PC et mon briquet sur la dalle. Cette putain de dalle. Qui a des trous partout.

    Finalement, le moins grave s'est produit. Mes clés sont restées sur la dalle et mon briquet est parti sous la dalle juste en-dessous de la fontaine. Oh je le vois encore, pauvre petit briquet abandonné au milieu de tous les mégots sub-dallaires (bande de pollueurs), je peux lui faire coucou à mon briquet.

    Mais à moins d'avoir une pince fine d'un mètre de long, je ne vois pas bien comment le récupérer.

    Adieu briquet offert par Cousinette.

    Snif. *minute de silence*