Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

franck provost

  • Le temps de la réflexion

    Il a fallu attendre une semaine.

    Entre le moment où j'ai sacrifié toute la longueur de ma flamboyante chevelure électrisée par la rigueur de l'hiver, emmêlée dans les touillons d'écharpe et martyrisée par la cagoule et le casque, en opérant une coupe se voulant ressembler au carré plongeant de Rihanna ou de Vic Beckham (google mon ami, google) dans un esprit de coalition des grands fronts, me faisant photographier pour Marie-Claire dans mon salon de banlieue lointaine, m'attirant les foudres du fétichiste du cheveu long mais à calvitie précoce et entre le moment où je m'entendis dire de la même bouche du vil cohabitant de ma demeure :

    "Ah mais en fait, ça te va super bien, t'aurais dû le faire il y a plus longtemps".

    La vie d'une femme est remplie de petites victoires sur l'homme.

  • Ris un peu

    Sache qu'en mars dernier, je me suis fait faire des mèches blondes. Quasi blanches. Sur toute la longueur du cheveu. Je trouvais ça cool.

    Bon par contre, fallait y mettre un produit anti jaunissement, un truc bleu qui m'irritait à donf le cuir chevelu.

    Et puis faut mettre aussi quantité d'après-shampoing démêlant et hydratant. Ce que je fais. Tous les jours.

    Oh, j'ai bien remarqué que ces derniers mois, je perdais beaucoup de cheveux, et surtout les décolorés.

    Aujourd'hui, en me recoiffant, par derrière, là, j'ai trouvé des cheveux courts. Mais courts quoi, genre 5 cm. Genre la longueur de ma repousse.

    Alors j'ai demandé autour de moi de quelle mèche ça provenait. La mèche décolorée.

    Puis j'ai montré une mèche toute sèche aussi. C'est aussi une mèche décolorée.

    Sans appel.

    Toutes mes mèches décolorées sont en train de se casser à 5cm de mon crâne.

    Appelez moi Rihanna.

    Et Franck Provost, tu ne me reverras pas de sitôt.

  • Quoi de neuf, docteur ?

    C'est lundi et il fait gris.

    Vendredi soir, j'ai fait une séance très intéressante chez le PTH, où j'ai participé à un jeu de rôle en prenant tour à tour chacune des mes personnalités qui ne s'entendent pas entre elles. Il paraît que selon une théorie dont j'ai oublié le nom, l'être humain aurait 5 personnalités. Nous en avons défini 3 qui déjà ne rentrent pas dans moi sans se fighter. Nous ne les avons pas nommé le corps, la conscience et le cerveau mais ce n'est pas loin.

    C'est incroyable finalement comme un blog est vraiment une séance de psychothérapie à part entière, peu importe le ton qu'on lui donne, il est révélateur de l'état d'esprit que l'on souhaiterait avoir ou celui derrière lequel on veut se cacher. Et souvent, en me relisant, je me comprends, je retrouve exactement l'état dans lequel j'étais au moment où j'ai écris ces lignes.

    Pour chasser les idées noires, je suis repartie dans ma frénésie de shopping, il faut dire que la Lapinette refusant de faire la sieste pour cause de canine perçante, il fallait bien la balader. Des chaussures, un gilet et un sac à main plus tard, je rentrais épuisée me collant les écouteurs sur mes oreilles sourdes d'otite perdurante pour écrire mes deux premières lettres de motivation. Il en faut six. A l'heure actuelle, j'en ai fait le brouillon de quatre. Ouais c'est la loose.

    Pour me détendre, j'ai joué à la blogueuse fashion modasse auto-centrée, et faut dire que je me suis bien marrée, c'est quand même pas facile facile quand on est seule (j'avais envoyé la Lapinette au supermarché avec son père, la deuxième incisive faisait son chemin aussi). Bientôt les photos dignes de paraître chez Madison & Jennifer. Au moins.

    Nous avons enchaîné sur un dimanche sportif, piscine avec la Lapinette pour la fatiguer pour la sieste, boeuf bourguignon et Gaillac Sébastien Chabal, promenade de la Lapinette, préparation des repas du soir de la Lapinette sous la haute surveillance du Biscotte (semoule micro ondes, tomates micro ondes, aubergines micro ondes, mixeur, lait infantile, congélateur).

    Vu la température extérieure aujourd'hui, je n'ai pas tenté mes nouvelles chaussures mais j'arbore fièrement mon nouveau Lamarthe (-15% au Printemps avec le Grazia offert) qui vient de remplacer mon sac besace vintage La Redoute 2005 20€ dont 1€ à l'Unicef qui s'est achevé tout seul vendredi dernier. D'ailleurs, je viens donc de découvrir Grazia que j'avais jeté négligemment dans mes sacs de shopping au rayon papier chiottes type Biba/Cosmo. Et en réalité, je le trouve au niveau d'un Elle mais mois élitiste. Vu que mon abonnement à Elle est expiré depuis plus d'un mois, si quelqu'un a une réduc sur l'abo annuel Grazia, je suis preneuse.

    Dans les choses moins futiles, j'ai enfin pris rdv chez un ophtalmo et chez Cake pour la suite de mon otite. Tiens faudrait aussi que fasse une coupe, je vais appeler Franck (Provost). Penser à m'acheter un agenda.