Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

fruit of the loom

  • Au vol

    Hier, on devait encore aller au ciné.

    Malheureusement, j'ai barboté trop longtemps seule dans ma piscine du club med gym pour arriver en avance au ciné. Et le Biscotte était stressé alors il a préféré aller manger avec le B&B à la place.

    Mais ce qui m'a retardé aussi c'est cette fille qui était effarée qu'on lui ai piqué son manteau dans un vestiaire de sport.

    C'est beau la naïveté des gens.

    Ok, j'ai beaucoup pratiqué les vestiaires dans ma jeunesse. Menfin, c'est quand même de notoriété publique que c'est un lieu où on chourrave les affaires des gens ?

    Par exemple, la toute première fois que je suis allée à Marseille, c'était pour une compèt et on m'a chourré mon sweat à capuche Fruit Of The Loom pendant mon passage. La loose hein ? De là à dire qu'à Marseille, ce sont tous des voleurs, il n'y a qu'un pas. Lol.

    Bon, donc cette fille, dans son désespoir de perte de manteau en plein hiver pendant qu'elle faisait son brushing (ça lui apprendra à vouloir se pomponner dans un vestiaire de sport), a eu beaucoup de chance. Les voleuses ont vidé son manteau et donc lâché ses clés de bagnole avant d'embarquer le manteau. Ce qui est sympa quand même non ?

    Bon donc, je me disais en mon for intérieur, est-ce que moi on pourrait me chourer des trucs ? Et en réfléchissant bien, les trucs les plus chers que j'avais, c'était ex-aequo mes pompes et mes bas de contention. Glamour toujours.

    (Oui parce que j'évite le sac Lancel au club de sport, on le SAIT qu'il y a plein de vols là bas, non ?)