Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

histoires

  • Plus vite que l'éclair

    Hier soir, pour m'endormir et me relaxer, j'ai demandé à Biscotte de me raconter une histoire.

    J'ai eu le droit à une 1ère histoire :

    "C'est l'histoire de Biscotte et Cracotte. Biscotte prend Cracotte dans ses bras et Cracotte s'endort."

    Hum. Cette histoire était tellement brève et intense mais surtout brève que je n'ai même pas eu le temps d'esquisser une fermeture de paupière avant sa fin.

    Alors j'ai réclamé une 2ème histoire.

    "C'est l'histoire de Biscotte et Cracotte qui partent en vacances. Ils vont voir la neige et puis le jour d'après ils visitent Dijon."

    Je ne dormais toujours pas, alors j'ai voulu expliquer à Biscotte comment on racontait les histoires. J'ai commencé à lui raconter l'histoire de Biscotte et Cracotte qui partaient en vacances. On était à peine le soir du 1er jour de vacances que Biscotte dormait déjà.

    GRUMPF.

    Mabroukh n'a pas intérêt à être insomniaque sinon on ne pourra pas compter sur son père pour les histoires. Trop naze.

    (Ou alors faut être insomniaque du matin, parce qu'8h30 du mat, j'ai eu la super histoire de la tomate cerise de chez MacDalle, elle était trop bien, seulement il fallait aller au boulot après et non pas s'endormir bienheureuse dans le canap'. La vie est TROP injuste.)