Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

immobilier

  • Cochons de capitalistes

    Régulièrement, ça nous prend comme ça l'envie d'acheter un appartement. En fait, c'est vrai qu'on regarde toujours les annonces sur les vitrines des agences. Comme ça. Ca nous fait rêver.

    Dernièrement en sortant du Père-Lachaise, on se rend compte qu'un studio de 20-25 m2 dans le 20e, ça se trouve à 130K. Alors, on se dit pourquoi pas ?

    Un investissement sur 15 ans, loué en meublé à 650-700€ avec mensualités de 1000, sans compter la plus-value rapporterait presque 5% par an. Puis après soit on a un appart pour notre futur enfant soit on le revend.

    IDYLLIQUE.

    Alors j'ai visité un appart. Avec des travaux à faire, certes, mais négociable à 120K. Parfait.

     

    Oui mais non.

    Au choix :

    - Nous sommes des trouillards du crédit immo et pensons que nous ne maîtrisons pas assez notre sujet.

    - Nous sommes des grosses faineasses qui n'ont pas envie de compter leurs sous à chaque fin de mois.

    - Nous ne sommes finalement pas assez capitalistes, notre fric est très bien à dormir chez l'écureuil.

    - Nous n'avons même plus la fougue d'aller au devant des soucis, on s'fait vieux.

     

    Allez, dans 6 mois, ça nous reprendra ...

  • Cui-cui

    Pour envisager d'acheter un bien, il faut en visiter. Nous avons donc visiter notre deuxième appartement hier.

    Sauf qu'il n'était pas situé dans notre village. Mais plus près de Paris. Même s'il était situé dans une rue très calme, sans aucun vis-à-vis, avec juste le bruit du train au loin.

    Alors quoi ?

    Ben non.

    3ème étage sans ascenseur. Certes, nous sommes habitués. Mais pas avec un escalier d'à peine 60 cm de large.

    L'appart en lui même, rien à dire, tout refait à neuf, plutôt bien foutu.

     

    Mais la question que je me pose : à quoi sert un couloir ?

    Ok, quand l'immeuble est d'avant les années 80. Mais après ? Les architectes n'ont-ils toujours pas compris que c'est une perte d'espace énorme ? En dehors des studios, je n'ai eu qu'un seul appart sans couloir. Malheureusement, il n'avait pas vraiment de cuisine non plus.

     

    Bon, et puis, surtout, à chaque fois que je fais ma sortie hebdomadaire dans le parc de notre résidence, je sais que je ne peux pas me résoudre à le quitter. Effectivement, notre appartement est une vraie passoire en terme de chaleur et de courants d'air, mais on s'y est habitué. Et entendre les oiseaux n'a pas de prix.

    Et notre village est si paisible, sans amas de population, avec des arbres. En plus, on commence même à y fréquenter les restos (enfin le deuxième resto).

    Bref, on est pas prêts de partir.

    Et financièrement, un crédit sur 20 ans pour un appart de 270K€ nous coûterait 120 K€ d'intérêts. Soit plus de 10 ans de loyers là où nous sommes. Nous ne sommes finalement pas si capitalistes puisqu'entre les donner à notre proprio ou à notre banque, je pense qu'on va choisir notre proprio. Petit chanceux. 

  • Bouger ?

    Nous avons visité notre 1er appartement en tant que potentiels acheteurs.

    Evidemment, l'agent allait recevoir une offre dans la soirée donc si on le voulait, il fallait se dépêcher. C'est marrant comme cette ficelle de commercial à deux balles a totalement l'effet inverse sur moi et me fait irrémédiablement fuir.

    C'était un duplex plutôt bien agencé.

    Les points négatifs :

    - orienté nord, finalement peu de luminosité en dehors du puits de lumière.

    - chambre mansardée, très mansardée. Risque de se crever de chaud dès le moindre rayon de soleil sur le toit. 

    - aucune place de parking. Soit 2 motos et une voiture à laisser sur la place publique. Mouais.

    - "Cave" totalement ridicule. 2 vélos grand max à tout casser.

    - Parcours du combattant pour y accéder : passage de seuil, traversée de 1er immeuble, petit couloir sinueux dans la cour, escalier tournant qui mène à la terrasse.

    - Terrasse en total vis-à-vis avec toute la copropriété. Que des petits vieux apparemment.

     

    Peut-être ne vois-je que trop les points négatifs, mais 273 000€ pour 64m2 loi carrez, ça me paraît absolument exagéré. Et pourquoi l'avoir refait à neuf pour le vendre ? Y a-t-il des trucs à cacher ? Peut-être qu'à 250 000€, on aurait pu le prendre.

    Mais je pense qu'il est plus sage d'en visiter plein d'autres et de prendre son temps. Ce n'était pas un coup de coeur, autant laisser tomber.

    Bonne expérience tout de même.