Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ingrid chauvin

  • Bah non, je ne pouvais pas laisser passer ça

    Pourtant, il y a des gens qui me connaissent par ici hein.

    Et apparemment, ils ne suivent pas toute l'actualité télévisuelle. Hum.

    Lundi matin en allumant ma freebox pour regarder la matinale de TF1 (j'ai de plus en plus de mal à regarder cette émission j'avoue quand même, je sature un peu des techniques de chirurgie esthétique, des régimes et des divorces à l'amiable, mais je suis encore fascinée par l'image de la parfaite gourde blonde que renvoie Emilie Mazoyer par rapport à son statut d'animatrice cool du Mouv et surtout par rapport à son parcours universitaire) (ah non la phrase n'est pas finie), j'ai découvert que l'invitée était ....

     

     

    SUSPENSE ....

     

    k30yf0ot.png

    Eh ouais.

    Bon le problème dans la matinale de TF1, c'est que l'invitée a à peu près 37 secondes et demi de temps de parole en tout et pour tout, parce que le reste c'est pour les reportages supra-intéressants.

    N'empêche que Lorie, elle était là parce que le soir même, elle était l'actrice principale du téléfilm de TF1. Un truc de ouf.

    Pensez-vous bien que je ne pouvais pas louper un truc pareil, mais comme j'étais fatiguée, j'ai enregistré le dit téléfilm, je suis vraiment punk, et je l'ai enfin regardé deux jours plus tard.

    Bon l'histoire de Lorie IRL, c'est quand même une fille qui faisait sport études en patinage artistique, qui s'est pété le ménisque, qui a du arrêté le sport, qui a donc fait un BTS commerce international et accessoirement de la chanson. Et maintenant de la comédie populaire sur TF1.

    Le storyboard du téléfilm était une championne de patinage artistique qui se pète le talon d'Achille et qui se bat pour revenir à la compétition.

    Une imagination de ouf chez TF1.

    Car, il y a quelques (voire beaucoup) années de cela, TF1 avait déjà produit un téléfilm (Petite soeur) sur une championne de gymnastique artistique féminine qui se blessait trop grave et qui devait se battre pour revenir à la compétition. Interprété par une fille du club de Meaux qui j'ai découvert plus tard quand j'étais juge national qu'elle ne concourait qu'en nationale B et pas en haut du classement. Tout mon mythe de pré-adolescente s'est effondré d'un coup.

    Donc TF1 nous a fait un joli remake avec du patinage artistique. Plus réaliste sur les figures (triple axel contre pauvre retrait simple aux barres asymétriques). Et plus de scénario. C'est vrai qu'une championne de gymnastique de 14 ans, tu peux pas lui faire faire grand chose.

    Alors que là, Lorie joue une fille de 24 ans (bon je suis désolée mais bof on a quand même du mal à y croire) qui vit avec sa soeur qui en paraît 40. Parce qu'elle n'arrive pas à gérer sa colère et sa fierté contre sa concurrente la méchante la brune sans coeur, Lorie tente le triple axel et se vautre comme une merde. Elle se dispute avec sa soeur qui était son entraîneur, elle sort en boîte habillée comme une te-pu, elle fume et elle boit de la vodka (ouais c'est trash), on suggère qu'elle a passé la nuit avec un type tout tatoué plein de piercings, elle s'engueule avec son nouvel entraîneur, elle envoie chier son père qu'elle vient juste de connaître mais qui l'a abandonnée petite et ne l'a pas reprise quand sa mère est morte, elle drague un rebeu (parce que sinon il n'y avait aucune "minorité visible" dans le téléfilm et c'est pas bien) (son nouveau chorégraphe le beau-fils de l'entraîneur), elle couche avec lui mais en nuisette et sous les draps parce que quand même faudrait pas déconner c'est Lorie, puis son entraîneur meurt, et pour lui deux heures après sa mort, Lorie effectue le triple axel, le truc impossible et elle gagne devant la pétasse du début.

    Bon alors c'est hyper-réaliste mais on est sur TF1 et on était là pour Lorie, enfin je parle pour moi.

    Bah disons qu'elle pleure bien, elle est bien en colère, elle est bien une winneuse, elle est bien en dragueuse, bon elle est très bien pour un téléfilm de TF1.

    Pour le cinéma, on va peut-être attendre un peu.

    Mais quand même, elle est vachement mieux que n'importe quelle actrice à gros seins de téléfilms de TF1 comme Natacha Amal ou Ingrid Chauvin.

    Alors moi, Lorie je te félicite.

    (Parce qu'en plus, j'ai pleuré quand t'as dit que non t'arriverais pas à patiner parce que ton entraîneur était mort et que ta soeur t'a dit que si tu ne le faisais pas, tu le trahirais).

    (Et que je suis persuadée que ce n'est même pas les hormones, c'est typiquement le genre de truc qui me fait chialer).

     

     

    Maintenant je vais me terrer sous ma couette.