Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jusqu'à toi

  • Jusqu'à toi, jusqu'où

    Globalement, jusque 20h, je n'avais pas eu une journée bien palpitante.

    La Lapinette n'avait pas fait sa nuit pour la 1ère fois depuis bien longtemps et on était gentiment décalqués ce matin quand elle avait une pêche phénoménale. Puis je l'ai emmené à Paris pour, à la base, aller voir les panthères dernières nées. Ca s'est fini en traiteur japonais pendant plus de 2 heures et point d'animaux sauvages à l'horizon.

    Pour me rendre compte que je prends ma route, celle que j'ai choisie, celle que je vis avec Biscotte et Lapinette, et qu'indiciblement, un fossé se creuse entre moi et les autres.

    Et que Lapinette, c'est MON bébé. Que même si je ne dis rien, quand on la chatouille alors qu'elle pionce, ça me soûle et que quand on dit qu'on va partir avec parce qu'elle est trop mignonne, je ris TRES jaune.

    Et que ma Lapinette, ça n'est pas une bête de foire. Alors même si y avait un zoo à proximité, je ne vois pas pourquoi tout le monde s'arrête pour la contempler bouche bée. C'est un bébé normal, ma Lapinette. Pour moi et Biscotte, c'est effectivement la plus belle du monde mais nous ne sommes absolument pas objectifs. Pour les gens inconnus, Lapinette est un bébé comme tous les autres non ?

    Bref.

    Et surtout qu'on ne me parle pas de mon ange si ce n'est pas moi qui en parle. Je ne vois absolument pas l'intérêt de ramener ça sur le tapis quand on n'est pas concerné et surtout maintenant qu'il y a Lapinette. Menfin, j'ai toujours cru que c'était moi la sociopathe mais ça doit être complètement l'inverse.

    Tout ça pour dire que je suis allée au cinéma toute seule comme une grande rejoindre mon UGCpathe favori et nous sommes allés voir "Jusqu'à toi".

    Je n'étais pas motivée pour y aller car j'étais fatiguée et je me disais que quand même laisser la Lapinette toute seule avec son papa, c'était pas très bien. Puis je me suis dit aussi qu'il fallait aussi un peu lui lâcher la grappe pour que je reste une personne à part entière pour le salut de ma santé mentale.

    Le film m'a beaucoup plu. CraintDegun y a trouvé des longueurs mais moi j'ai toujours prétendu que le cinéma français était incapable de sortir des comédies romantiques potables et là c'est quand même plutôt pas mal. Pis j'aime bien Mélanie Laurent. Et Valérie Benguigui. Et l'américain était bien sympathique aussi. Et l'acteur de Tanguy aussi.

    En tout cas, j'avais bien la banane en sortant, en roulant retrouver ma petite famille et en découvrant le chantier que peut laisser un papa débordé par les pleurs de sa Lapinette qui aussi intelligente soit-elle a du se rendre compte de mon absence et ne pas l'apprécier du tout aux dires de son papa.

    Je suis donc toujours à la recherche d'un capuchon de biberon Nuk rose 240mL.

    Help.